Actualité culturelle | News 24

Le gouverneur républicain de l’Alaska prêté serment pour un second mandat

JUNEAU, Alaska (AP) – Le gouverneur de l’Alaska, Mike Dunleavy, a prêté serment pour un deuxième mandat lundi, affirmant que son objectif était de “travailler avec tout le monde pour créer un Alaska pour les 50 prochaines années”.

Le républicain est devenu le mois dernier le premier gouverneur de l’Alaska depuis le démocrate Tony Knowles en 1998 à remporter des mandats consécutifs. Dunleavy a remporté l’élection du gouverneur avec plus de 50% des votes de premier choix. Ses challengers étaient le démocrate Les Gara, un ancien législateur de l’État ; l’ancien gouverneur indépendant Bill Walker ; et le républicain Charlie Pierce, un ancien maire d’arrondissement qui a été poursuivi en octobre par une femme qui a déclaré l’avoir harcelée sexuellement.

La cérémonie d’assermentation de Dunleavy et du lieutenant-gouverneur Nancy Dahlstrom a eu lieu au Alaska Airlines Center à Anchorage. Kevin Meyer, un républicain, était lieutenant-gouverneur pendant le premier mandat de Dunleavy mais ne s’est pas présenté cette année. Dahlstrom, un ancien législateur de l’État, a supervisé le système correctionnel de l’État pendant la majeure partie du premier mandat de Dunleavy, avant de devenir son colistier plus tôt cette année.

Il y a eu beaucoup moins de drame autour de la prestation de serment de lundi qu’en 2018, lorsque Dunleavy a pris ses fonctions pour la première fois. Il y a quatre ans, il a prêté serment dans le gymnase d’une école de la ville de Kotzebue, dans l’ouest du pays, après que le mauvais temps a forcé un changement de plans le matin de la cérémonie. il avait prévu d’être assermenté dans la petite communauté de Noorvik, d’où est originaire sa femme, Rose. Il est allé à Noorvik plus tard dans la journée pour une célébration.

Il a également pris ses fonctions en 2018 jours après qu’un tremblement de terre de magnitude 7,1 a secoué Anchorage et certaines parties du centre-sud de l’Alaska.

“Il y a eu des moments au cours des quatre dernières années où je suis sûr que certaines personnes se disaient:” Et ensuite? Des criquets, des volcans ? », a déclaré Dunleavy, ajoutant plus tard : « Avec votre aide au cours des quatre dernières années, nous avons traversé des moments difficiles.

Son premier mandat a été parfois tumultueux, marqué très tôt par des tensions avec les législateurs et un effort de rappel alimenté par la colère du public face aux veto et aux coupes budgétaires proposées. Les partisans de l’effort de rappel ont abandonné leur poussée l’année dernière, avec l’imminence des élections au poste de gouverneur.

Dunleavy a également présidé la réponse de l’État à la pandémie de COVID-19.

Lors de son discours de lundi, il n’a pas approfondi les détails de son programme pour son nouveau mandat mais a émis un ton positif.

« Je vais travailler avec tout le monde et n’importe qui. Je vais travailler de l’autre côté de l’allée avec des individus », a déclaré Dunleavy.

Il doit présenter un projet de budget d’ici le milieu du mois. La prochaine session législative commence en janvier.

L’un des grands problèmes non résolus auxquels seront confrontés les législateurs sera de savoir comment traiter le dividende annuel versé aux résidents par le fonds pétrolier de l’Alaska, l’Alaska Permanent Fund. Une formule de longue date pour les dividendes a été utilisée pour la dernière fois en 2015, et les décideurs n’ont pas opté pour une nouvelle, fixant plutôt le montant chaque année. Cette approche a contribué à des sessions parfois interminables ou conflictuelles.

Cette année, les résidents ont reçu des paiements de 3 284 dollars, une combinaison d’un dividende et d’un paiement ponctuel d’aide énergétique que les législateurs ont approuvé lorsque les prix du pétrole se situaient dans la fourchette de 115 dollars le baril. Plus récemment, les prix du pétrole du versant nord ont été inférieurs à 90 dollars le baril.

En vertu de la constitution de l’État, le mandat d’un gouverneur commence à midi le premier lundi de décembre après l’élection. Jeff Turner, un porte-parole de Dunleavy, a déclaré que des problèmes d’horaire empêchaient la cérémonie de lundi de commencer à midi; il a plutôt commencé à 13 heures. Turner a déclaré que les serments d’office avaient été signés vers 11h30.

Il y a eu une cérémonie de signature de serments lors de l’événement, a-t-il déclaré.

Becky Bohrer, L’Associated Press

Articles similaires