Le gazprom russe monte en flèche après l’annonce d’un bénéfice et d’un dividende exceptionnels

Les employés travaillent au champ pétrolifère Alexander Zhagrin exploité par Gazprom Neft dans la région autonome de Khanty-Mansi–Yugra, Russie, sur cette photo publiée le 30 août 2022. Stoyan Vassev/Service de presse de Gazprom Neft/Handout via REUTERS À L’ATTENTION DES ÉDITEURS – CETTE IMAGE A ÉTÉ FOURNI PAR UN TIERS. AUCUNE REVENTE. PAS D’ARCHIVES. CRÉDIT OBLIGATOIRE.

Stoyan Vasev | Service de presse de Gazprom Neft | via Reuters

Le géant gazier russe Gazprom a enregistré un bénéfice record au premier semestre et a promis de nouveaux dividendes aux actionnaires, faisant grimper ses actions de plus de 27% dans les premiers échanges à Moscou mercredi.

La société énergétique publique majoritaire a déclaré que son conseil d’administration avait proposé un dividende de 51,03 roubles russes (0,85 $) par action ordinaire pour le premier semestre 2022. Dans son rapport sur les résultats du premier semestre mardi, Gazprom a annoncé un record de 2,5 billions de roubles (41,75 $). milliards) de bénéfice net.

Le bond du cours de l’action du groupe a fait grimper l’indice russe RTS libellé en dollars de 3,6 % et l’indice MOEX Russie libellé en roubles de 4,7 % en fin de matinée à Moscou.

La société a été au premier plan des préoccupations concernant les flux de gaz russe vers l’Europe à la lumière de l’invasion de l’Ukraine et des sanctions économiques ultérieures contre Moscou par les puissances occidentales, qui ont incité l’Union européenne à rechercher rapidement des sources d’énergie alternatives.

Gazprom a annoncé mardi qu’il interromprait les livraisons de gaz vers l’Europe via son gazoduc principal Nord Stream 1 pendant trois jours à partir de mercredi, invoquant des besoins de maintenance. Le groupe a également suspendu les flux vers le service public français Engie à partir de jeudi, invoquant un litige de paiement.