Le gardien de but de la Juventus, Buffon, pourrait être banni pour propos blasphématoire

Le gardien de la Juventus Gianluigi Buffon fait face à un fan d’un match s’il est reconnu coupable d’avoir utilisé une expression présumée blasphématoire lors d’un match contre Parme le 19 décembre.

L’incident renvoie à un commentaire fait alors qu’il s’adressait à son coéquipier Manolo Portanova à la 80e minute de la Bianconeri Victoire 4-0 sur l’ancienne équipe de Buffon.

– Serie A sur ESPN +: diffusez des jeux et des rediffusions en direct (États-Unis uniquement)

La FA italienne a ouvert une enquête au lendemain du match et a confirmé mardi que l’affaire avait maintenant été transmise à la cour fédérale du pays. S’il est reconnu coupable, Buffon est susceptible de recevoir une interdiction d’un match.

En 2010, une «loi sur le blasphème» a été introduite en Italie, ce qui a conduit à la sanction d’une vague de stars du sport.

En décembre 2020, le milieu de terrain de la Roma Bryan Cristante a reçu une interdiction d’un match pour avoir prononcé une phrase blasphématoire lors d’une victoire 5-1 contre Bologne.

« [Cristante] a prononcé une expression blasphématoire à la 23e minute de la première mi-temps », a déclaré la Serie A dans un communiqué.

« Le joueur en question était clairement encadré par les images télévisées tout en prononçant une expression blasphématoire qui est identifiable et audible sans marge de doute raisonnable. »

L’ancien milieu de terrain de la Juve Rolando Mandragora a également été sanctionné lors de son passage à l’Udinese en 2018, tandis que Francesco Magnanelli de Sassuolo et Matteo Scozzarella de Parme – maintenant du côté de la Serie B Monza – ont été punis en 2019.