Skip to content

(Reuters) – L'Agence chinoise antidopage (CHINADA) reprendra les tests de dépistage des drogues après une suspension temporaire en raison du coronavirus, a annoncé vendredi l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Les programmes de dépistage des drogues en Chine continentale ont été interrompus le 3 février à la suite de l'épidémie du virus qui a tué plus de 2 000 personnes en Chine et infecté des milliers de personnes dans le monde.

L'AMA a déclaré que les tests de dépistage des drogues reprendraient cette semaine sur une base "progressive", la priorité étant accordée aux tests des athlètes de niveau élite des catégories et des sports à haut risque.

L'épidémie de coronavirus n'étant toujours pas contenue, l'AMA a déclaré que la CHINADA avait mis en œuvre un ensemble supplémentaire de directives pour minimiser le risque d'infection pour les agents de contrôle du dopage.

L'AMA a souligné que, bien que les opérations de CHINADA aient été suspendues, les tests sur les athlètes chinois s'entraînant et participant à des compétitions à l'extérieur de leur pays se sont poursuivis avec plus de 1 200 tests effectués.

Reportage de Steve Keating à Toronto; Montage par Ken Ferris

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.