Le constructeur de fusées Astra atteint l’orbite pour la première fois

La fusée LV0007 décolle lors du premier lancement orbital réussi de la société depuis Kodiak, en Alaska, le 20 novembre 2021.

Astra / NASAVol spatial

Astra Space a atteint l’orbite pour la première fois samedi avec sa fusée LV0007, rejoignant un petit groupe d’entreprises à capitaux privés qui ont réussi l’exploit.

La société a lancé la fusée, qui transportait une charge utile d’essai pour l’US Space Force, depuis le Pacific Spaceport Complex de Kodiak, en Alaska. Après avoir décollé proprement du sol, la fusée a traversé chaque étape du lancement avant d’atteindre son orbite cible environ neuf minutes plus tard à une altitude d’environ 500 kilomètres.

« C’est une chose incroyablement difficile à faire », a déclaré le PDG d’Astra, Chris Kemp, lors de la webdiffusion de la société.

« L’équipe a travaillé si dur là-dessus pendant tant d’années et … voir itération après itération, échec après échec conduire au succès ; tout le monde est juste incroyablement passionné », a ajouté Kemp.

Astra rejoint SpaceX, Rocket Lab et Virgin Orbit dans le groupe d’entreprises américaines qui ont atteint l’orbite avec une fusée à financement privé.

La fusée de la société mesure 43 pieds de haut et s’inscrit dans le segment des petites fusées du marché des lancements. L’objectif d’Astra est de lancer à terme autant de petites fusées que possible, dans le but de lancer une fusée par jour d’ici 2025 et de baisser encore plus son prix de 2,5 millions de dollars.

Alors qu’Astra a atteint l’espace pour la première fois en décembre 2020, la société n’avait pas encore atteint l’orbite. Sa dernière tentative en août a considérablement glissé de la plate-forme avant de finalement échouer à atteindre l’orbite.

Astra est devenue publique plus tôt cette année après avoir finalisé une fusion SPAC, la société levant des fonds pour développer la production de ses petites fusées, étendre ses installations à Alameda, en Californie, et développer ses activités de vaisseau spatial et de port spatial.

« Continuer à le faire est incroyablement difficile – nous avons les numéros de série de fusée 8, 9, 10 en production, nous ne faisons donc que commencer », a déclaré Kemp lors de la webdiffusion.

Astra, vice-président de la fabrication, Bryson Gentile, à gauche, et le PDG Chris Kemp retirent une housse de protection d’un demi-carénage de fusée.

Michael Sheetz | CNBC

Astra s’est associé à NASASpaceflight – une organisation de contenu de l’industrie spatiale qui n’est pas affiliée à l’agence américaine – pour diffuser sur le Web le lancement de samedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *