Le comté de McHenry ne signale aucun nouveau décès par COVID-19 au cours de la semaine dernière, réduit à une propagation «moyenne» – Shaw Local

Le niveau de transmission communautaire de COVID-19 est tombé à “moyen” dans le comté de McHenry cette semaine pour la première fois depuis environ un mois, selon le département de la santé du comté.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, le niveau «moyen» de transmission communautaire provient du fait que le comté a vu moins de 200 cas pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours.

Le deuxième seuil à considérer comme “élevé” se situe entre 10 et 19,9 personnes admises à l’hôpital sur une période de sept jours, selon le CDC.

La troisième mesure, le pourcentage de lits d’hospitalisation occupés par des patients COVID-19, était toujours inférieur à 10%, tel que mesuré par une moyenne sur sept jours, selon le CDC.

Vendredi, le comté de McHenry avait enregistré 88 064 cas de COVID-19 au total, dont 489 décès confirmés et 48 décès dont le COVID-19 était probablement la cause mais n’a pas été confirmé, a rapporté le département de la santé du comté de McHenry. Aucun décès supplémentaire n’a été signalé la semaine dernière.

Le comté a enregistré 189,14 nouveaux cas pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours au 7 août, en légère baisse par rapport à 230,08 la semaine précédente, selon le taux d’incidence signalé par le département de la santé du comté.

La plupart des comtés voisins étaient au niveau communautaire «élevé», à l’exception des comtés de Boone et Cook. Au total, 42 comtés signalent des niveaux de propagation élevés. Douze comtés de l’Illinois restent au niveau « bas ».

Le taux de cas chez les jeunes, des nouveau-nés aux 17 ans, a augmenté dans deux des trois groupes d’âge du comté de McHenry au cours de la semaine dernière, selon les données du département de la santé publique de l’Illinois.

Les cas chez les enfants de 5 à 11 ans sont passés à 3,3 nouveaux cas chaque jour contre 2,3 cas la semaine précédente, selon la moyenne mobile sur sept jours.

Le nombre de nouveau-nés à 4 ans dans le comté de McHenry a augmenté, avec 4,2 nouveaux cas par jour, contre quatre nouveaux cas la semaine précédente.

Le seul groupe des trois dont le taux de COVID-19 a diminué était celui des 12 à 17 ans, qui étaient à deux nouveaux cas chaque jour, contre 3,4 la semaine précédente.

Les admissions à l’hôpital COVID-19 dans tout le comté étaient de trois nouveaux patients par jour à partir de mardi, selon les moyennes mobiles sur sept jours rapportées par l’IDPH.

La disponibilité des unités de soins intensifs hospitaliers dans les comtés de McHenry et de Lake était de 22% jeudi, contre 20% la semaine précédente, selon la moyenne sur sept jours rapportée par l’IDPH.

Dans tout l’Illinois, le nombre de nouvelles admissions à l’hôpital liées au COVID-19 était de 142 par jour mardi, en légère hausse par rapport à 136 la semaine précédente, selon la moyenne quotidienne mobile sur sept jours rapportée par l’IDPH. Sur les 1 471 personnes hospitalisées pour COVID-19, 181 étaient aux soins intensifs et 67 étaient sous ventilateurs jeudi.

1 192 vaccins supplémentaires ont été administrés dans le comté de McHenry la semaine dernière, portant le total à 551 333 dans le comté, a rapporté l’IDPH. L’État a signalé que 113 388 injections de rappel ont été administrées dans le comté.

Un total de 203 664, soit environ 66 % de la population du comté de McHenry, sont désormais entièrement vaccinés contre le COVID-19, ce qui signifie qu’ils ont reçu toutes les doses recommandées pour le vaccin qui leur a été administré.

Dans l’Illinois, 81,4% des personnes âgées de 5 ans et plus ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre le COVID-19, et 73,7% sont entièrement vaccinées, a rapporté vendredi l’IDPH. Ces taux sont respectivement de 85,1 % et 77,1 % pour les personnes de 12 ans et plus, de 86,4 % et 78,3 % pour les personnes de 18 ans et plus et de 95 % et 89,6 % pour les personnes de 65 ans et plus.

Le taux de cas quotidien de l’Illinois s’élevait à 29,7 nouveaux cas pour 100 000 habitants, selon la moyenne mobile sur sept jours rapportée vendredi, avec 123 décès signalés la semaine dernière, soit plus que le double par rapport à la semaine précédente. L’Illinois a maintenant vu 3 620 877 cas de COVID-19, 34 539 décès confirmés et 4 569 décès où le COVID-19 était la cause probable mais n’a pas été confirmé.

Voisin Service de santé du comté de Lake a signalé un total de 153 430 cas et 1 422 décès jusqu’à jeudi. Au sud, Comté de Kane a vu 147 998 cas et 1 151 décès vendredi, selon son département de la santé.

Parmi les codes postaux du comté de McHenry, Crystal Lake (60014) a le nombre total le plus élevé de cas de COVID-19 au cours de la pandémie avec un total de 14 534 confirmés, selon les données du comté. McHenry (60050) suit avec 10 011.

Le département de la santé du comté de McHenry rapporte les données de code postal uniquement pour les parties du comté de McHenry, a déclaré une porte-parole du département. Toute divergence entre les chiffres du comté et de l’IDPH est probablement due à la nature provisoire des données et au fait que chaque service de santé finalise ses données à des moments différents, a-t-elle déclaré.

Voici le reste de la répartition locale des cas par code postal : Woodstock (60098) 9 078 cas ; Lac dans les Collines (60156) 8 647 ; Huntley (60142) 7 098 ; Cary (60013) 6 712; Algonquin (60102) 6 287; Johnsburg et McHenry (60051) 5 331 ; Havard (60033) 4 092 ; Crystal Lake, Bull Valley et Prairie Grove (60012) 3 186; Marengo (60152) 3 076 ; Lac Merveille (60097) 3 029; Spring Grove (60081) 1 785; Fox River Grove (60021) 1 343; Lac Island (60042) 1 134; Richmond (60071) 861 ; Hébron (60034) 478 ; Barrington (60010) 411; syndicat (60180) 333 ; et Ringwood et Wonder Lake (60072) 225.