Skip to content

Le club Footy contraint de payer une amende de 500 $ pour avoir chanté la chanson de son équipe après les matchs – mais il refuse de cesser de jurer

  • Le South Mandurah Football Club a reçu une amende de 500 USD pour avoir juré
  • L'amende vient des joueurs excités qui ont laissé tomber la "F-bomb" dans leur chanson par équipe
  • Le blasphème a été échangé pour "sanglant" dans la ligne "leur donner un putain de merde"
  • Le président du club, Greg Barnard, déclare que les amendes font mal au petit club

Un club de football a été condamné à une amende de 500 USD pour avoir chanté la chanson de son équipe après les matches – mais ils ont refusé de cesser de jurer.

Les South Mandurah Falcons, à Perth, ont été sanctionnés par la Ligue de football et de netball (Peel) de Peel pour avoir largué la "bombe F" dans leur chanson par équipe.

Le blasphème n’est pas inclus dans les paroles de la chanson de l’équipe, mais a été remplacé par des joueurs enthousiastes, s'échangeant «sanglants» dans la ligne, "sifflant leur putain de connard"

Le club Footy contraint de payer une amende de 500 USD pour avoir chanté la chanson de l'équipe – mais il refuse de cesser de jurer

Le club de football de South Mandurah (photo) a été condamné à une amende pour avoir assermenté sa chanson d'équipe.

Le président du club, Greg Barnard, a déclaré à Daily Mail Australia qu'il était parfois difficile de placer les garçons dans le rang après un gros résultat.

"Vous avez 22 mecs après une victoire, avec les réservistes et les moins de 19 ans, vous vous retrouvez chez quelqu'un d'autre. Dans l'excitation de tout cela, il est difficile de calmer les garçons", a déclaré Barnard.

"Cela dure depuis des années."

Les membres à vie supplient les joueurs de nettoyer leur langage, car ils enfreignent le code de conduite de la PFNL. Les amendes se multiplient.

"Si cela doit coûter cher au club, nous devons faire en sorte que les garçons se mettent la tête dedans", a poursuivi Barnard.

"Nous ne sommes qu'un petit club et 500 $ font vraiment mal à notre compte bancaire."

Barnard incitera les garçons à déplacer leurs célébrations hors de l'ovale et de la tribune et dans les hangars pour que la PFNL soit heureuse.

"Nous sommes dans une excellente ligue, et je sais que les garçons seront des garçons, mais nous allons faire la fête à l'intérieur et chanter les bonnes lignes."

Publicité

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *