Skip to content

BERLIN (Reuters) – Les athlètes koweïtiens participeront aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 l’année prochaine sous le drapeau de leur pays, après que le Comité international olympique (CIO) a levé vendredi la suspension des nations après presque quatre ans.

Le Koweït a été suspendu en octobre 2015 en raison d'une nouvelle loi sur le sport qui, selon le CIO, interférait avec l'autonomie du mouvement olympique.

En conséquence, les athlètes koweïtiens ont dû concourir sous le drapeau olympique aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016 et n'avaient jusqu'à présent aucun accès aux fonds du CIO.

"La commission exécutive (du CIO) … a levé aujourd'hui la suspension du Comité olympique koweïtien à la suite de la mise en œuvre réussie d'une feuille de route convenue entre toutes les parties", a déclaré le CIO dans un communiqué.

Toutes les mesures nécessaires, y compris la révision des statuts du KOC et les élections, ont été prises.

Le conflit étant maintenant résolu, les athlètes koweïtiens s'affronteront à Tokyo sous leur drapeau.

Le CIO avait provisoirement levé l'interdiction l'année dernière avant le début des Jeux asiatiques en août, permettant ainsi au pays de participer sous son propre drapeau.

Les discussions des années précédentes ont échoué à plusieurs reprises et le Koweït en 2016 avait poursuivi sans succès le CIO pour un milliard de dollars à titre de compensation pour l'interdiction.

Rapport par Karolos Grohmann, édité par Ed Osmond

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *