Le chef du nucléaire iranien admet le retrait des caméras endommagées de l’AIEA

L’attaque contre Karaj n’était que la dernière d’une série d’attaques présumées visant le programme nucléaire iranien qui ont intensifié les hostilités régionales ces derniers mois, alors que les puissances mondiales tentent de sauver l’accord nucléaire désormais effondré. Israël est largement soupçonné d’avoir mené le sabotage, bien qu’il n’en ait pas revendiqué la responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *