Le chef des droits de l’ONU met en garde contre l’escalade de la violence au Myanmar


Le chef des droits humains de l’ONU met en garde contre une intensification militaire dans certaines parties du Myanmar et une augmentation de la violence, l’armée utilisant des armes lourdes contre des groupes armés ainsi que des cibles civiles, y compris des églises chrétiennes

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments