Le chef de l’OMS prévient que le taux d’infection approche jusqu’à présent

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, assiste à une conférence de presse organisée par l’Association genevoise des correspondants des Nations Unies (ACANU) au milieu de l’épidémie de COVID-19, causée par le nouveau coronavirus, le 3 juillet 2020 au siège de l’OMS à Genève.

FABRICE COFFRINI | AFP | Getty Images

LONDRES – Le chef de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré vendredi qu’une tendance alarmante à la hausse des cas de Covid avait pour résultat des infections mondiales approchant désormais leur plus haut niveau depuis le début de la pandémie.

«Partout dans le monde, les cas et les décès continuent d’augmenter à des taux inquiétants», a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un briefing axé sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la région du Pacifique occidental.

«À l’échelle mondiale, le nombre de nouveaux cas par semaine a presque doublé au cours des deux derniers mois. Cela se rapproche du taux d’infection le plus élevé que nous ayons connu jusqu’à présent pendant la pandémie», a-t-il poursuivi.

« Certains pays qui avaient auparavant évité une transmission généralisée connaissent maintenant une forte augmentation des infections », a déclaré Tedros, citant la Papouasie-Nouvelle-Guinée comme exemple.

Tedros a déclaré que l’agence des Nations Unies pour la santé continuerait d’évaluer l’évolution de la crise des coronavirus et « ajusterait les conseils en conséquence ».

En vertu de la réglementation sanitaire internationale, Tedros a déclaré que le comité d’urgence de l’OMS s’était réuni jeudi et qu’il s’attendait à recevoir leurs conseils lundi.

«Globalement, notre message à tous les peuples de tous les pays reste le même. Nous avons tous un rôle à jouer pour mettre fin à la pandémie», a-t-il déclaré.

À ce jour, plus de 139 millions de cas de Covid ont été signalés dans le monde, avec 2,9 millions de décès, selon les données compilées par l’Université Johns Hopkins.

L’OMS a déclaré le coronavirus pandémie mondiale le 11 mars de l’année dernière.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments