Skip to content

La chef de la santé en Europe, Stella Kyriakides, a déclaré qu’un éventuel vaccin contre le COVID-19 pourrait être prêt d’ici la fin de l’année ou au début de 2021.

«Bien que faire des prédictions soit risqué à ce stade, nous avons de bonnes indications», a déclaré Kyriakides dans un entrevue remis dimanche au journal allemand Handelsblatt.

Le commissaire a souligné que le vaccin pourrait «progressivement permettre un retour à la normale», à condition qu’une «masse critique de citoyens, en particulier parmi les groupes à risque», ait été vaccinée, soulignant toutefois qu’il pourrait ne pas résoudre tous les problèmes tout de suite.

Elle a également exprimé ses inquiétudes face à la récente flambée des infections au COVID-19 à travers l’Europe, exhortant les gouvernements nationaux à rester vigilants et à enrayer la propagation du virus par des tests, la recherche des contacts et l’isolement immédiat.

La semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est félicitée des progrès réalisés par plusieurs pays dans le développement de traitements efficaces contre le COVID-19 et du fait que de nombreux candidats vaccins entrent dans la phase 3 des essais, notant cependant qu’il est possible que un remède peut ne jamais être trouvé.

«Cependant, il n’y a pas de solution miracle pour le moment et il n’y en aura peut-être jamais», a déclaré le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un briefing virtuel lundi dernier.

La Russie enregistre le premier vaccin contre le coronavirus au monde

Mardi, Vladimir Poutine a déclaré que Russie avait enregistré le premier vaccin au monde contre le COVID-19, et que le vaccin appelé «Spoutnik-V» a été approuvé par les organismes de réglementation de la santé du pays.

Son annonce est intervenue au milieu des préoccupations croissantes concernant la sécurité du vaccin, car il a sauté les essais de phase 3 de longue durée, les scientifiques et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mettant en garde contre les raccourcis et exhortant le Kremlin à suivre les directives internationales pour la production de vaccins.

Les responsables russes ont déclaré que la production à grande échelle du vaccin commencera en septembre et que la vaccination de masse devrait commencer en octobre, tandis que la vaccination sera volontaire. Le directeur du Fonds russe d’investissement direct (RDIF), Kirill Dmietriev, a déclaré mercredi à CNN que le vaccin serait mis à la disposition d’autres pays vers novembre.