Skip to content

SEOUL (Reuters) – Le président nord-coréen Kim Jong Un a invité le président américain Donald Trump à se rendre à Pyongyang dans une lettre envoyée en août au milieu de pourparlers de dénucléarisation, a rapporté lundi un journal sud-coréen, citant des sources diplomatiques.

Le chef de la Corée du Nord, Kim, a invité Trump à Pyongyang dans une lettre: rapport

PHOTO DE DOSSIER: Le président américain Donald Trump rencontre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées, à Panmunjom, en Corée du Sud, le 30 juin 2019. REUTERS / Kevin Lamarque / Fichier Photo / Fichier Photo

Dans la lettre envoyée la troisième semaine d'août, Kim a exprimé sa "volonté" d'organiser un troisième sommet et invité Trump à se rendre dans la capitale nord-coréenne, Pyongyang, a rapporté le journal Joongang Ilbo, citant une source non identifiée.

Le 9 août, Trump a déclaré avoir reçu une "très belle lettre" de Kim.

Mais les autorités américaines n’ont rien dit à propos d’une deuxième lettre en août.

Trump et Kim se sont rencontrés à trois reprises depuis juin dernier pour discuter des moyens de résoudre une crise concernant les programmes de missiles et nucléaires de la Corée du Nord, mais les progrès sont minimes.

Leurs deux premières réunions ont été des sommets officiels. Le deuxième au Vietnam, en février, s’est effondré après avoir échoué à réduire l’écart entre les demandes américaines de dénucléarisation nord-coréenne et les demandes nord-coréennes d’allégement des sanctions.

Ils se sont rencontrés pour la troisième fois le 30 juin dans la zone démilitarisée entre les deux Corées et ont convenu de reprendre les négociations à un niveau de travail, mais cela ne s'est pas produit.

Depuis la réunion de juin, la Corée du Nord a testé à plusieurs reprises des projectiles à courte portée.

La Maison Blanche, le Département d’État des États-Unis et la mission nord-coréenne auprès de l’Organisation des Nations Unies n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires sur le rapport.

Un haut responsable du ministère des Affaires étrangères de Corée du Nord a déclaré lundi qu'une "bonne réunion" avec des responsables américains aux Etats-Unis pourrait avoir lieu d'ici quelques semaines, selon l'agence de presse officielle KCNA en Corée du Nord.

Le vice-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Choe Son Hui, a déclaré la semaine dernière que Pyongyang était disposé à avoir des "discussions approfondies" à la fin du mois.

Trump a ensuite déclaré qu'il serait prêt à rencontrer Kim à un moment donné cette année.

Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, a demandé lundi à propos du rapport qu'il y avait «des explications détaillées sur une telle lettre», mais a refusé de donner des précisions.

Kang a déclaré qu'il pourrait être «trop difficile de s'attendre» à ce que Trump et Kim se rencontrent avant toute discussion au niveau opérationnel.

"Aucun accord n'a été conclu entre les deux dirigeants à Hanoi, même après des négociations au niveau du travail", a déclaré Kang à un panel parlementaire.

"Pour le succès d'un autre sommet, leurs équipes de travail devraient se réunir et avoir des discussions primaires sur les résultats du sommet."

Reportage de Jack Kim et Hyonhee Shin; Autres reportages de Michelle Nichols à NEW YORK et Arshad Mohammed à WASHINGTON; Édité par Jane Wardell, Robert Birsel

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

SEOUL (Reuters) – Le président nord-coréen Kim Jong Un a invité le président américain Donald Trump à se rendre à Pyongyang dans une lettre envoyée en août au milieu de pourparlers de dénucléarisation, a rapporté lundi un journal sud-coréen, citant des sources diplomatiques.

Le chef de la Corée du Nord, Kim, a invité Trump à Pyongyang dans une lettre: rapport

PHOTO DE DOSSIER: Le président américain Donald Trump rencontre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un dans la zone démilitarisée séparant les deux Corées, à Panmunjom, en Corée du Sud, le 30 juin 2019. REUTERS / Kevin Lamarque / Fichier Photo / Fichier Photo

Dans la lettre envoyée la troisième semaine d'août, Kim a exprimé sa "volonté" d'organiser un troisième sommet et invité Trump à se rendre dans la capitale nord-coréenne, Pyongyang, a rapporté le journal Joongang Ilbo, citant une source non identifiée.

Le 9 août, Trump a déclaré avoir reçu une "très belle lettre" de Kim.

Mais les autorités américaines n’ont rien dit à propos d’une deuxième lettre en août.

Trump et Kim se sont rencontrés à trois reprises depuis juin dernier pour discuter des moyens de résoudre une crise concernant les programmes de missiles et nucléaires de la Corée du Nord, mais les progrès sont minimes.

Leurs deux premières réunions ont été des sommets officiels. Le deuxième au Vietnam, en février, s’est effondré après avoir échoué à réduire l’écart entre les demandes américaines de dénucléarisation nord-coréenne et les demandes nord-coréennes d’allégement des sanctions.

Ils se sont rencontrés pour la troisième fois le 30 juin dans la zone démilitarisée entre les deux Corées et ont convenu de reprendre les négociations à un niveau de travail, mais cela ne s'est pas produit.

Depuis la réunion de juin, la Corée du Nord a testé à plusieurs reprises des projectiles à courte portée.

La Maison Blanche, le Département d’État des États-Unis et la mission nord-coréenne auprès de l’Organisation des Nations Unies n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires sur le rapport.

Un haut responsable du ministère des Affaires étrangères de Corée du Nord a déclaré lundi qu'une "bonne réunion" avec des responsables américains aux Etats-Unis pourrait avoir lieu d'ici quelques semaines, selon l'agence de presse officielle KCNA en Corée du Nord.

Le vice-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Choe Son Hui, a déclaré la semaine dernière que Pyongyang était disposé à avoir des "discussions approfondies" à la fin du mois.

Trump a ensuite déclaré qu'il serait prêt à rencontrer Kim à un moment donné cette année.

Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, a demandé lundi à propos du rapport qu'il y avait «des explications détaillées sur une telle lettre», mais a refusé de donner des précisions.

Kang a déclaré qu'il pourrait être «trop difficile de s'attendre» à ce que Trump et Kim se rencontrent avant toute discussion au niveau opérationnel.

"Aucun accord n'a été conclu entre les deux dirigeants à Hanoi, même après des négociations au niveau du travail", a déclaré Kang à un panel parlementaire.

"Pour le succès d'un autre sommet, leurs équipes de travail devraient se réunir et avoir des discussions primaires sur les résultats du sommet."

Reportage de Jack Kim et Hyonhee Shin; Autres reportages de Michelle Nichols à NEW YORK et Arshad Mohammed à WASHINGTON; Édité par Jane Wardell, Robert Birsel

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *