Le Canada sanctionnera 25 responsables iraniens après la mort de Mahsa Amini

OTTAWA –

Le Canada sanctionne 25 hauts responsables iraniens et neuf entités gouvernementales à la suite d’une violente répression des manifestations antigouvernementales en Iran.

La ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a déclaré dans un communiqué publié sur Twitter que les sanctions sont le résultat des “violations graves et continues du droit international” et de son “mépris flagrant pour la vie humaine”.

Des milliers d’Iraniens sont descendus dans la rue en Iran après la mort de Mahsa Amini, 22 ans, à la mi-septembre.

Amini est décédée deux jours après avoir été arrêtée par la police des mœurs iranienne pour avoir prétendument porté son hijab trop lâche.

Les sanctions d’aujourd’hui incluent la police de la moralité, son chef ainsi que le soldat le plus haut gradé de l’Iran.

Les sanctions gèlent les avoirs détenus par des Canadiens et interdisent aux individus d’entrer au Canada.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 3 octobre 2022.