Le Canada promet une aide de 50 millions de dollars pour Gaza

Dans un contexte de tensions croissantes au Moyen-Orient, la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly et le ministre du Développement international Ahmed Hussen sont arrivés aujourd’hui au Caire, en Égypte, pour un sommet de paix de deux jours.

Lors du sommet, le Canada a annoncé qu’il enverrait 50 millions de dollars supplémentaires en aide humanitaire pour aider les Palestiniens de la bande de Gaza et des régions voisines. Un communiqué de presse d’Affaires mondiales publié samedi a indiqué que l’aide servirait à fournir de la nourriture, de l’eau, une assistance médicale et une assistance vitale aux civils de la région, « en garantissant qu’aucun argent ne tombe entre les mains du Hamas ».

« Il est essentiel que les civils palestiniens de Gaza qui ont besoin d’une aide vitale la reçoivent le plus rapidement possible. Le Canada continuera de travailler avec ses partenaires humanitaires de confiance et expérimentés pour s’assurer que ce financement parvienne à ceux qui souffrent », a déclaré Joly dans un communiqué de presse.

Des responsables canadiens ont rencontré leurs homologues pour discuter de la guerre en cours entre Israël et le Hamas qui a coûté la vie à des milliers de personnes à Gaza, un nombre susceptible d’augmenter, affirment des organisations humanitaires, alors que l’aide arrive dans cette région déchirée par la guerre pour la première fois depuis la frontière de Rafah. Le passage entre l’Égypte et Gaza a été fermé il y a deux semaines.

Depuis l’attaque meurtrière du Hamas le 7 octobre, le Canada a envoyé 10 millions de dollars d’aide humanitaire et organisé 16 vols au départ de Tel Aviv pour aider à évacuer les Canadiens et les membres de leurs familles. Bien que d’autres vols soient prévus quitter Israël au cours du week-end, en raison de la fermeture de la frontière de Rafah, il n’y a toujours aucun plan pour faire sortir les plus de 400 Canadiens de Gaza.

Au Canada, 33 députés ont écrit une lettre au premier ministre Justin Trudeau appelant à un cessez-le-feu immédiat au nom des civils innocents sur les deux fronts.

Samer Abdeljaber, directeur national du Programme alimentaire des Nations Unies pour la Palestine, a déclaré à CTV News qu’un million de personnes à Gaza souffraient déjà d’insécurité alimentaire, mais avec la crise, ce nombre a augmenté et les refuges sont devenus surpeuplés. Alors que la guerre continue, Abdeljaber affirme qu’il devient de plus en plus difficile pour le personnel humanitaire à Gaza d’aider les civils, car nombre d’entre eux ont eux-mêmes été déplacés.

« Notre personnel présent à Gaza est en réalité déplacé, la plupart d’entre eux vivant dans des abris ou chez des proches. Ils ont perdu leur [homes]», a déclaré Abdeljaber. « C’est une situation très difficile dans laquelle ils se trouvent en tant qu’équipe. Nous voulons nous lancer dans les recherches et faire sortir ceux qui en ont besoin pour des raisons de santé, mais en attendant que cette opportunité se présente, malheureusement, nous faisons tout ce que nous pouvons. »


Avec des fichiers de The Associated Press, Rachel Aiello et Michael Lee