Le Canada lèvera son interdiction des croisières en novembre, des mois plus tôt que prévu

Bateau de croisière semi-vide Northern Spirit dans les eaux du lac Ontario après la réouverture de la ville à la phase 3 pendant la pandémie de coronavirus.

Roberto Machado Noa | LightRocket | Getty Images

Le Canada autorisera les navires de croisière à naviguer dans ses eaux à partir du 1er novembre si les opérateurs se conforment pleinement aux exigences de santé publique, a annoncé jeudi le ministre des Transports du pays.

Plus tôt cette année, le gouvernement canadien avait prolongé son interdiction des croisières jusqu’à la fin février 2022.

« Notre gouvernement est maintenant prêt à annoncer que nous accélérons le calendrier de reprise de l’activité des navires de croisière. J’annonce aujourd’hui que les navires de croisière seront autorisés dans les eaux canadiennes à compter du 1er novembre de cette année », a déclaré Omar Alghabra, ministre des Transports du Canada. lors d’une conférence de presse.

le ministère fédéral des Transports du Canada, dans un communiqué jeudi, a déclaré qu’il était prêt à accueillir à nouveau les navires de croisière plus tôt que prévu en raison de l’amélioration des perspectives de santé publique au Canada alors que les cas de Covid baissent et que les vaccinations augmentent.

L’industrie des croisières rapporte plus de 4 milliards de dollars par an à l’économie canadienne, génère indirectement 30 000 emplois et est vitale pour le secteur du tourisme, selon le ministère des Transports.

Cette décision intervient une semaine après que le Premier ministre canadien Justin Trudeau a clairement indiqué que le pays ne laisserait pas entrer de touristes non vaccinés de si tôt, malgré le secteur touristique en difficulté.

Et le redémarrage des croisières dépendra de la situation de santé publique à un moment donné, en particulier dans les zones où les croisières accosteront, a déclaré jeudi Alghabra. Le gouvernement canadien conseille toujours aux citoyens d’éviter tout voyage sur des navires de croisière à l’extérieur du pays, a-t-il déclaré.

Aux États-Unis, l’industrie des croisières a été l’une des dernières à revenir aux opérations pré-pandémiques après plusieurs épidémies très médiatisées sur les navires l’année dernière. Les Centers for Disease Control and Prevention ont récemment autorisé les croisiéristes à recommencer à naviguer, avec des protocoles sanitaires stricts en place.

Le Canada et les États-Unis ont prolongé l’interdiction des voyages non essentiels à travers leur frontière terrestre jusqu’au 21 juillet au moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *