Le Canada lance officiellement la contestation des droits américains « injustes » sur le bois d’œuvre résineux


Des grumes sont vues dans une vue aérienne empilées à la scierie Interfor, à Grand Forks, en Colombie-Britannique, le 12 mai 2018. La ministre du Commerce international, Mary Ng, a déclaré que le Canada lance officiellement une contestation des droits américains « injustifiés et injustes » sur le bois d’œuvre canadien. LA PRESSE CANADIENNE/Darryl Dyck

Le Canada lance officiellement la contestation des droits américains « injustes » sur le bois d’œuvre résineux

Le gouvernement fédéral dépose un avis dans le cadre du système de règlement des différends de l’accord commercial États-Unis-Mexique-Canada



La ministre du Commerce international, Mary Ng, a déclaré que le Canada lance officiellement une contestation des droits américains « injustifiés et injustes » sur le bois d’œuvre canadien.

Le gouvernement canadien a déposé aujourd’hui un avis de contestation dans le cadre du système de règlement des différends de l’accord commercial États-Unis-Mexique-Canada.

Ng dit dans un communiqué que les droits nuisent aux entreprises et aux travailleurs canadiens, mais servent également de taxe aux consommateurs américains déjà aux prises avec des problèmes d’inflation et de chaîne d’approvisionnement.

Les États-Unis ont réduit de moitié leur taux de droits antidumping et compensateurs plus tôt ce mois-ci, passant de 17,61 % à 8,59 %, mais Ng a signalé que le Canada continuerait de lutter contre ces mesures.

L’essentiel de l’argument des États-Unis est que les droits de coupe que les provinces facturent pour le bois récolté sur les terres de la Couronne s’apparentent à des subventions, puisque les producteurs américains doivent plutôt payer les taux du marché.

Ng dit que le Canada est prêt à travailler à une solution négociée dans ce différend de longue date.

commerce de bois résineuxÉtats-Unis


Créez un compte gratuit dès aujourd’hui et recevez les principaux titres dans votre boîte de réception du lundi au samedi.