Le Canada envoie des troupes pour entraîner les Ukrainiens

OTTAWA –

Le Canada envoie des formateurs militaires au Royaume-Uni pour aider à enseigner aux Ukrainiens comment combattre les forces d’invasion russes.

La ministre de la Défense, Anita Anand, a annoncé le plan jeudi, affirmant que jusqu’à 225 membres des Forces armées canadiennes seront éventuellement basés en Grande-Bretagne pour une période initiale de quatre mois.

Là, ils travailleront aux côtés d’homologues de Grande-Bretagne, des Pays-Bas et de Nouvelle-Zélande pour former des soldats ukrainiens aux rudiments du métier de soldat.

Cette décision intervient près de six mois après que le Canada a suspendu sa précédente mission d’entraînement en Ukraine quelques semaines seulement avant que les forces russes n’envahissent le pays en février.

L’armée ukrainienne a depuis mis en place une défense fougueuse de son pays, mais non sans un coût élevé.

Le gouvernement ukrainien a annoncé en juin que 10 000 de ses soldats avaient été tués depuis l’invasion des forces russes, avec des milliers d’autres blessés et portés disparus.

Des responsables ont également déclaré qu’entre 100 et 200 soldats ukrainiens sont tués chaque jour et des centaines d’autres blessés.

L’annonce de jeudi représente une reprise de la précédente mission d’entraînement du Canada en Ukraine, connue sous le nom d’Opération Unifier, qui comprenait également 225 formateurs canadiens.

Cela fait suite au Premier ministre britannique Boris Johnson qui a proposé pour la première fois en juin que son pays accueille une nouvelle mission de formation sur son sol.

Les 90 premiers soldats canadiens de la BFC Edmonton devraient partir pour une base militaire dans le sud-est de la Grande-Bretagne la semaine prochaine, selon Anand.

Là, eux et d’autres travailleront avec leurs homologues ukrainiens pendant une période initiale de quatre mois, leur apprenant à utiliser leurs armes ainsi que les premiers secours, les tactiques de base et le droit militaire.

Le Canada a d’abord lancé une mission, avec la Grande-Bretagne et les États-Unis, pour aider à former l’armée ukrainienne après que Moscou a annexé la péninsule de Crimée en 2014 et a commencé à soutenir les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Le gouvernement fédéral affirme que la mission a aidé à former plus de 30 000 soldats ukrainiens avant que toutes les troupes canadiennes ne soient évacuées avant l’invasion russe.

En avril, la Russie a sanctionné les six anciens commandants de l’opération Unifier, ce que certains ont vu comme une preuve du succès de la mission.

Anand a également annoncé un accord entre le gouvernement canadien et General Dynamics Land Systems, basé à Londres, en Ontario, pour la livraison de véhicules blindés aux forces ukrainiennes.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 4 août 2022