Le Canada conclut un accord de 15 milliards de dollars sur les failles de la protection de l’enfance autochtone
Espace réservé pendant le chargement des actions d’article

OTTAWA — Le gouvernement canadien a annoncé lundi avoir signé un accord de 20 milliards de dollars (15,55 milliards de dollars américains) pour indemniser les enfants et les familles des Premières Nations lésés par le sous-financement chronique de la protection de l’enfance.

L’Assemblée des Premières Nations et les plaignants dans deux recours collectifs ont accepté l’accord.

Services aux Autochtones Canada, une agence gouvernementale, a déclaré que la colonie est la plus importante de l’histoire du Canada.

“Les parties ont convenu d’un plan de règlement des demandes d’indemnisation afin de reconnaître les familles et les personnes qui ont énormément souffert de pratiques discriminatoires et systématiquement racistes en matière de protection de l’enfance”, a déclaré Patty Hajdu, la ministre des Services aux Autochtones.

Le règlement représente la moitié d’un accord global de 40 milliards de dollars (31,1 milliards de dollars américains) qui vise à réformer le système de protection de l’enfance du Canada, y compris le financement sur cinq ans du programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations.

Le règlement doit encore être approuvé par le Tribunal canadien des droits de la personne et la Cour fédérale.

Cindy Woodhouse, chef régional du Manitoba à l’Assemblée des Premières Nations, a salué l’entente.

“Et après trois décennies de plaidoyer et des mois de négociations, je suis fière de dire au nom de l’APN que nous avons franchi une autre étape historique pour nos enfants et leurs familles”, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

La First Nations Children and Family Caring Society et l’Assemblée des Premières Nations ont déposé une plainte en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne en 2007, faisant valoir que les services de protection de l’enfance autochtones étaient chroniquement sous-financés par rapport aux services fournis aux enfants dans d’autres communautés.

Les données du recensement de 2016 montrent que moins de 8 % des enfants canadiens de moins de 15 ans sont autochtones, mais les jeunes autochtones représentent plus de la moitié des enfants de moins de 15 ans en famille d’accueil.

Le Tribunal canadien des droits de la personne a statué en 2016 que le gouvernement fédéral avait fait preuve de discrimination envers les enfants des Premières Nations. Le gouvernement a fait appel de la décision, mais le tribunal a confirmé la décision.