Skip to content

OTTAWA / WASHINGTON (Reuters) – Le gouvernement du Canada a déclaré jeudi que le président américain Donald Trump ne devrait pas déployer de troupes le long de la frontière canado-américaine, le jugeant inutile en raison de l'épidémie de coronavirus et avertissant que cela nuirait aux relations entre les deux pays.

Le Canada appelle le plan de Trump de déployer des troupes à la frontière inutile et dommageable

PHOTO DE DOSSIER: Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'adresse aux médias devant son domicile à Ottawa, Ontario, Canada, le 25 mars 2020. REUTERS / Patrick Doyle

Trump devrait envoyer moins de 1000 soldats à la frontière canadienne, ont déclaré deux responsables du gouvernement américain à Reuters. Ils aideraient à faire respecter l'interdiction des passages non essentiels en raison de la pandémie de coronavirus, a déclaré l'un des responsables.

Ce serait «une étape tout à fait inutile que nous considérerions comme nuisant à notre relation», a déclaré la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, aux journalistes lors d'une conférence de presse.

Elle a dit qu'elle avait entendu parler pour la première fois de plans de déploiement de troupes «il y a quelques jours» et a déclaré que le Canada avait clairement fait connaître sa position à divers membres de l'administration américaine.

Plus tôt, le premier ministre Justin Trudeau a également découragé la militarisation de la frontière.

«Le Canada et les États-Unis ont la plus longue frontière non militarisée au monde et il est dans notre intérêt à tous deux qu'elle le reste», a déclaré Trudeau.

"Nous avons eu des discussions avec les États-Unis à ce sujet", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, sans donner de détails.

Le Canada a déjà fermé la frontière aux voyages non essentiels en provenance des États-Unis dans le cadre d'une lutte contre le coronavirus. L'État de New York, qui partage une frontière avec le Canada, a été l'épicentre de l'épidémie américaine.

Trudeau a déclaré qu'Ottawa était en contact constant avec les autorités américaines et ajusterait les mesures de sécurité aux frontières si nécessaire.

Par ailleurs, l'une des sources américaines a déclaré que plusieurs centaines de soldats supplémentaires seraient également déployés le long de la frontière avec le Mexique en plus de ceux qui s'y trouvent déjà.

Reportage de David Ljunggren à Ottawa, Idrees Ali et Jonathan Landay à Washington, écrit par Steve Scherer; Montage par Chizu Nomiyama et Tom Brown

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *