Dernières Nouvelles | News 24

Le camp de réfugiés de Rafah est une « erreur tragique » – Netanyahu — RT World News

Une enquête a été lancée sur le processus de ciblage de Tsahal, a déclaré le dirigeant israélien

Israël a ouvert une enquête après qu’au moins 45 réfugiés palestiniens ont été tués dimanche lors d’une frappe de Tsahal contre la ville surpeuplée de Rafah, dans le sud de Gaza.

Selon ABC News, les éclats d’obus de la frappe ont enflammé un réservoir de carburant à 100 mètres de la cible prévue, provoquant un incendie important dans un campement abritant des personnes déplacées.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a reconnu lundi la mort de civils dans un discours devant le parlement israélien. « Malgré tous nos efforts pour ne pas nuire à des civils innocents, une erreur tragique s’est produite hier soir », a-t-il déclaré, cité par Associated Press. « Nous enquêtons sur l’incident et obtiendrons une conclusion car telle est notre politique. »

L’armée israélienne avait précédemment déclaré que la frappe dans la région de Tel Sultan avait tué deux hauts responsables du Hamas, dont le commandant du quartier général du groupe militant palestinien en Cisjordanie.

Dans une déclaration distincte, l’armée israélienne a insisté sur le fait qu’elle avait pris « de nombreuses mesures pour réduire les risques de nuire à des personnes non impliquées [civilians]y compris la surveillance aérienne, l’utilisation de munitions de précision et des informations supplémentaires en matière de renseignement. Il a ajouté que « aucun mal n’était attendu pour les civils non impliqués. »

Le Times of Israel a cité une source de Tsahal disant que deux missiles avec une « taille réduite » des ogives ont été utilisées lors de la frappe.





Cet incident ajoute à la pression internationale sur Israël pour un cessez-le-feu global à Gaza ou au moins pour réduire les opérations dans l’enclave palestinienne densément peuplée. Le président français Emmanuel Macron a écrit sur X (anciennement Twitter) qu’il était « indigné » par la mort de réfugiés. Un porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain a qualifié les images provenant de Rafah de « déchirant » et a exhorté Jérusalem-Ouest à « prendre toutes les précautions possibles pour protéger les civils ».

Même si l’armée israélienne nie avoir pour objectif de cibler des civils, elle a reconnu des erreurs dans son processus de ciblage dans le passé, notamment une attaque contre un convoi humanitaire le mois dernier qui a fait sept morts étrangers.

Dans son discours de lundi, Netanyahu a promis de poursuivre la lutte contre le Hamas. « Si nous nous rendons, nous apporterons une grande victoire au terrorisme, à l’Iran et à tout l’axe du mal – ceux qui souhaitent notre mort. » il a dit.

Plus de 36 000 Palestiniens ont été tués en plus de sept mois de combats, selon les autorités locales dirigées par le Hamas. Israël a déclaré la guerre au Hamas après que les militants ont attaqué des villes du sud d’Israël le 7 octobre, faisant quelque 1 200 morts et prenant plus de 200 otages. Des dizaines de prisonniers ont ensuite été libérés dans le cadre d’échanges de prisonniers au cours d’une trêve d’une semaine en novembre.

Lien source