Le Brésil en vue mais la préparation à la Coupe d’Asie reste l’objectif principal de l’équipe indienne de football féminin

L’équipe indienne de football féminin estime que le tournoi des trois nations qui débutera le 26 novembre au Brésil est primordial, mais l’objectif ultime est d’avoir la meilleure préparation, avant la Coupe d’Asie de l’AFC l’année prochaine.

« Le Brésil est, bien sûr, une très grande équipe. Ils ont tellement d’expérience face à des adversaires coriaces, et je suis sûr qu’ils vont jouer à un niveau élevé. Ce sera une bonne expérience de porter cette expérience dans la Coupe d’Asie, et nous utiliserons cette expérience pour avancer ensemble », a déclaré le milieu de terrain Indumathi Kathiresan.

L’équipe féminine indienne a déjà joué dans six pays différents en 2021 – Turquie, Serbie, Ouzbékistan, Émirats arabes unis, Bahreïn et Suède. Alors que le Brésil devrait être le septième pays à mettre le pied sur le gazon, le gardien Aditi Chauhan a pesé sur l’importance de jouer de tels matchs pour se préparer aux grands tournois.

« Je pense que ces matches internationaux sont très utiles à l’équipe. Non seulement pour pouvoir jouer côte à côte mais aussi pour se comprendre. Dans le passé également, nous avons acquis beaucoup d’expérience et nous attendons avec impatience la même chose dans les prochaines au Brésil », a déclaré Aditi.

Que ce soit le Taipei chinois, la Tunisie, Dhurgardens ou encore le Brésil, l’objectif ultime de l’équipe reste le même : utiliser ces matchs comme rampe de lancement pour se préparer à la Coupe d’Asie de l’AFC, qui se tiendra en Inde l’année prochaine.

« La simple opportunité de voyager dans différents pays et de jouer contre des équipes nous aidera à réfléchir à nos performances individuellement et en équipe. Ils nous aident également à atteindre nos objectifs et à être conscients de ce qui doit être travaillé, des domaines dans lesquels nous devons nous améliorer, avant la Coupe d’Asie », a ajouté Indumathi.

La défenseure Dalima Chhibber est une joueuse qui a eu l’occasion de jouer dans l’hémisphère occidental ces derniers temps, et elle pense que les trois matches se joueront à un rythme extrêmement rapide.

« J’ai eu l’expérience de partager le terrain avec des joueurs d’Amérique du Sud lorsque j’avais joué au Canada. Je peux vous dire que les joueurs de cette partie du monde sont extrêmement habiles et que les équipes ont tendance à jouer à un rythme très rapide », a expliqué Chhibber.

«Ils ont aussi beaucoup de joueurs expérimentés, mais nous continuerons à faire de notre mieux. Nous nous préparons pour quelque chose de grand – si nous réussissons bien en Coupe d’Asie, nous pouvons également nous qualifier pour la Coupe du monde. Donc, l’accent reste sur cela. »

Agencements:

26 novembre : Brésil vs Inde

29 novembre : Inde contre Chili

2 décembre : Inde contre Venezuela

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *