Le bénéfice d’Alphabet au premier trimestre a augmenté de 4,75 milliards de dollars de gain d’investissement

Les gens célèbrent l’introduction en bourse d’UiPath devant la Bourse de New York, le 21 avril 2021.

Source: NYSE

Alphabet vient de publier son trimestre le plus rentable de son histoire, en partie grâce à un marché des introductions en bourse en plein essor et à la flambée des valorisations des start-ups technologiques.

Dans son rapport sur les résultats du premier trimestre de mardi, la société mère de Google a révélé un gain net sur les investissements en actions de 4,75 milliards de dollars, soit 22% du bénéfice avant impôts d’Alphabet. Le bénéfice net a bondi de plus de 160% à 17,9 milliards de dollars, dépassant le record précédent de 15,2 milliards de dollars au quatrième trimestre.

Outre sa position dominante dans la recherche et une activité cloud en pleine croissance, Alphabet est devenu une force du capital-risque ces dernières années, utilisant son lourd bilan pour prendre des participations dans des entreprises de toutes tailles sur Internet et les logiciels ainsi que dans d’autres secteurs où la technologie joue un rôle croissant. L’entreprise investit dans des start-up à travers GV (anciennement Google Ventures), et dans les entreprises à un stade ultérieur et avant l’introduction en bourse via CapitalG (anciennement Google Capital).

Dans l’ensemble, la valeur de certains titres de participation a augmenté de 4,84 milliards de dollars au cours du trimestre, contrebalancée par une perte de 86 millions de dollars sur d’autres titres, créant un gain net de 4,75 milliards de dollars. Alphabet n’a pas précisé dans son rapport sur les résultats quelles transactions ont produit les gains, affirmant seulement que le chiffre comprend «les gains et les pertes, non réalisés et réalisés, sur les placements en actions que nous détenons». Les gains sur les placements en actions sont comptabilisés dans la section des autres produits et charges (E&E) de son rapport.

Un porte-parole de l’entreprise a déclaré dans un e-mail qu’Alphabet ne ventile pas les chiffres par entreprise.

Le plus gros contributeur était probablement UiPath, le développeur de logiciels d’automatisation qui est devenue publique plus tôt ce mois-ci et est maintenant évalué à environ 40 milliards de dollars. CapitalG détient 30,5 millions d’actions dans UiPath, d’une valeur de 2,3 milliards de dollars à la clôture de mardi.

Bien que l’introduction en bourse d’UiPath n’ait eu lieu qu’au deuxième trimestre, la société a levé un ronde pré-IPO à une valorisation de 35 milliards de dollars en février, contre un peu plus de 10 milliards de dollars à la mi-2020. À cette époque, la participation d’Alphabet valait environ 1,9 milliard de dollars, sur la base du cours de l’action qu’UiPath a révélé dans son prospectus.

Alphabet n’a pas besoin d’attendre une introduction en bourse ou une acquisition pour marquer un investissement dans son compte de résultat. La société a déclaré dans son déclaration financière annuelle pour 2020 que pour les avoirs non négociables, il s’appuie sur «diverses méthodes d’évaluation» pour apporter «des ajustements à la hausse et à la baisse à la valeur comptable de nos titres de participation à la suite de variations de prix observables».

De même, la société de paiement Stripe a levé un tour de financement en mars pour une valorisation énorme de 95 milliards de dollars. C’est environ dix fois plus que l’investissement de CapitalG en 2016, quand il codirigé un investissement de 150 millions de dollars dans Stripe.

Parmi les entreprises qui ont fait leurs débuts en bourse au premier trimestre, l’investissement le plus notable d’Alphabet est dans Oscar Health, le fournisseur d’assurance maladie qui utilise la technologie pour élargir l’accès à la couverture.

Alphabet détient plus de 24 millions d’actions de la société, pour une participation de près de 650 millions de dollars à la fin du premier trimestre. Cependant, de 2018 à 2020, Alphabet a investi plus de 450 millions de dollars dans Oscar, son gain actuel est donc assez modéré.

Au fur et à mesure que le portefeuille de capital-risque d’Alphabet se développe, le risque que son revenu trimestriel puisse fluctuer plus radicalement en fonction des conditions du marché augmente également. La société a enregistré une perte de 814 millions de dollars sur les titres de participation au premier trimestre de 2020, les préoccupations liées à la pandémie ayant mis un terme à ses activités. Pour l’ensemble de 2020, son gain a plus que doublé pour atteindre 6,3 milliards de dollars, contre 2,8 milliards de dollars en 2019.

Alphabet expose le risque dans une note de bas de page sur son rapport de résultats:

« Les fluctuations de la valeur de nos investissements peuvent être affectées par la dynamique du marché et d’autres facteurs, tels que la performance opérationnelle et financière des sociétés dans lesquelles nous investissons, et pourraient contribuer de manière significative à la volatilité de l’OI&E dans les périodes futures. »

REGARDEZ: Alphabet CFO sur le programme de rachat d’actions, confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *