Skip to content

UNE Une militante à Saint-Pétersbourg a été brutalement assassinée, craignant que ses amis ne soient le début d'une nouvelle vague de violence à l'encontre des personnes LGBTQ.

Yelena Grigoryeva, 41 ans, a été retrouvée dimanche dans un buisson près de chez elle, poignardée au dos et au visage et présentant des signes d'étranglement, a rapporté le média de Fontanka.

Les forces de l'ordre ont par la suite arrêté un homme de 40 ans ayant des antécédents de créances irrécouvrables et l'ont accusé de meurtre, a-t-il ajouté.

Le meurtre survient après qu'un groupe de miliciens homophobes appelé Saw, à la manière du film d'horreur, a déclaré qu'il avait «préparé des cadeaux très dangereux et cruels» pour les activistes LGBTQ, dont Mme Grigoryeva. Les autorités russes ont interdit le site du groupe la semaine dernière.

Vitaly Bespalov, activiste et amie de Mme Grigoryeva, dont le nom figurait également sur la liste de Saw, a déclaré que ses connaissances soupçonnaient que la tragédie était liée à son activisme.

«Elle s'est toujours dressée contre la discrimination à l'égard des personnes LGBTQ, la violence à l'encontre des personnes LGBTQ et maintenant, elle-même a été assassinée», a-t-il déclaré.

Lors de manifestations, Mme Grigoryeva avait souvent été photographiée avec des pancartes du type: «En Russie, il y a plus de 5 millions de gays. A cause du retard et de la haine, ils doivent vivre en secret ».

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *