L’Argentine et le Brésil devraient rejoindre l’UEFA Nations League élargie à partir de 2024

L’UEFA Nations League devrait s’étendre pour inclure les 10 pays d’Amérique du Sud à partir de l’édition 2024, selon le vice-président de l’UEFA Zbigniew Boniek.

Dans une décision qui sera considérée comme une nette opposition à la Coupe du monde biennale prévue par la FIFA, l’UEFA et la CONMEBOL, la confédération sud-américaine, ont signé mercredi un protocole d’accord renouvelé et prolongé pour s’engager à « ouvrir un bureau commun UEFA/CONMEBOL à Londres et l’organisation potentielle d’une variété d’événements de football. »

Il a déjà été confirmé que le premier « Finalissima » entre les vainqueurs du Championnat d’Europe de l’UEFA et de la Copa America se tiendra dans un stade de Londres le 1er juin 2022, lorsque l’Italie affrontera l’Argentine.

« C’est la dernière Ligue des Nations de l’UEFA dans ce format », Boniek, ancien chef de la FA polonaise, a déclaré dans une interview à Meczyki. « Nous avons eu une rencontre avec la CONMEBOL, la confédération des pays d’Amérique du Sud. A partir de 2024, des équipes de ce continent rejoindront la compétition.

« Sous quel format cela sera-t-il ? Nous y travaillons toujours. Le calendrier des matches des équipes nationales est restreint, vous ne pouvez donc pas trop le mélanger. »

Boniek a indiqué que les six nations sud-américaines les mieux classées – l’Argentine, le Brésil et très probablement la Colombie, le Chili, le Pérou et l’Uruguay – seraient ajoutées à la Ligue A de l’UEFA Nations League. Cela organiserait des matchs à succès contre l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre et la France, que les nations sud-américaines n’ont pas pu jouer depuis que la Ligue des Nations a remplacé les matches amicaux internationaux.

Les quatre autres – la Bolivie, l’Équateur, le Paraguay et le Venezuela – rejoindraient la Ligue B.

On ne sait pas comment l’UEFA envisage de la structurer, car cela verrait 22 nations en Ligue A et 20 en Ligue B, alors que les deux détiennent actuellement 16 équipes pour créer quatre groupes de quatre nations. Tous les matchs devraient avoir lieu en Europe pour réduire les déplacements.

La FIFA n’a pas encore fixé le calendrier international des matches à partir de 2024, mais elle souhaite organiser la Coupe du monde tous les deux ans, avec des compétitions continentales comme l’Euro entre les deux. L’UEFA et la CONMEBOL ont déjà déclaré leur opposition à ce plan, tout comme les grandes ligues européennes, et ont plutôt poussé à travailler ensemble sur leur propre tournoi en utilisant des dates que la FIFA voudrait utiliser pour son propre événement.

En créant ce que beaucoup considéreraient comme une mini-Coupe du monde – chaque vainqueur de la Coupe du monde est venu d’Europe ou d’Amérique du Sud – cela augmentera la pression sur la FIFA, qui souhaite également créer sa propre Ligue des nations mondiale.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.