L’animateur de « Dance Deewane 3 », Raghav Juyal, a appelé à un commentaire « raciste », le danseur donne des éclaircissements

Raghav Juyal, l’animateur de « Dance Deewane 3 », s’est retrouvé au milieu d’une controverse en faisant des propos racistes à l’encontre d’un participant d’Assam. Cela a suscité l’indignation en ligne avec le ministre en chef de l’Assam, Himanta Biswa Sarma, le qualifiant d’incident « honteux » et affirmant que le racisme n’avait pas sa place dans le pays.

Dans un clip vidéo devenu viral, l’animatrice de l’émission  » Dance Deewane « , Juyal, a été vue en train de présenter un enfant participant de Guwahati dans un charabia  » chinois « , en utilisant des mots comme  » momo  » et  » chowmein « .

Fait intéressant, les juges de l’émission, dont l’acteur Madhuri Dixit et le chorégraphe Remo D’Souza, ainsi que le public ont ri de bon cœur.

Suite à cela, Juyal a ensuite partagé une autre vidéo sur Twitter où le participant, Gunjan Sinha de Guwahati, Assam, a été vu en train de dire à Dixit qu’elle aimait parler chinois, puis l’hôte partage quelques moments légers avec le participant en conversant avec elle dans le charabia.

« C’est ce qui s’est passé en fait », a déclaré Juyal dans le message.

Donnant des détails sur ses actions, Juyal a déclaré que l’enfant avait dit aux créateurs que c’était son « talent » de pouvoir parler chinois, ce qui était en grande partie du charabia. « Vers la fin de l’émission, j’ai décidé de parler de la même manière pour la présenter dans l’un des épisodes. Cela a été une blague à l’intérieur de la série et on ne devrait pas nous juger avec juste ce clip », a-t-il partagé.

Il a également déclaré qu’il était important de comprendre la situation, car le fait d’être qualifié de raciste affecte sa santé mentale. Partageant qu’il a de la famille et des amis dans le nord-est, Raghav a déclaré qu’il respectait non seulement les habitants de la région, mais qu’il les avait également défendus.

(Avec les contributions de l’agence)

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.