Skip to content

Un travailleur désinfecte les douches sur la plage de La Muralla le 25 mai 2020 à El Puerto de Santa María, Espagne.

Juan Carlos Toro

Le gouvernement britannique est sur le point de lever l’auto-isolement obligatoire pour les voyageurs en provenance de destinations à faible risque vers l’Angleterre à partir de la semaine prochaine.

La plupart des voyageurs arrivant dans le pays, même des citoyens nationaux, ont été contraints à la quarantaine pendant deux semaines depuis début juin. À l’époque, le gouvernement soutenait que cela devait contenir la propagation du virus. Cependant, la mise en quarantaine obligatoire a suscité une forte opposition de la part des compagnies aériennes, certaines ayant même pris des mesures juridiques pour contester cette décision.

L’Espagne, l’Allemagne, la France et l’Italie figurent sur la liste des pays qui seront exemptés de quarantaine à partir de lundi. La liste complète des pays sera publiée plus tard vendredi, mais les rapports des médias suggèrent qu’elle pourrait inclure jusqu’à 75 pays. La liste sera revue régulièrement et est basée sur des chiffres épidémiologiques.

Cette décision soulage les compagnies aériennes et les aéroports, car elle encouragera probablement davantage de personnes à prendre des vacances cet été. Il est également positif pour l’industrie du tourisme dans des endroits comme l’Espagne et l’Italie, étant donné l’importance des visiteurs britanniques sur ces marchés.

Selon Eurostat, l’office européen des statistiques, les touristes britanniques ont représenté 11,4% des nuitées passées dans des hébergements touristiques européens en 2018. La même année, l’Espagne, l’Italie et la France étaient les trois premières destinations touristiques d’Europe.

Les actions d’easyJet se sont échangées environ 2% plus haut peu de temps après l’ouverture et le cours de l’action d’International Airlines Group, propriétaire de British Airways, a également légèrement augmenté.