Skip to content

OTTAWA (Reuters) – L’ambassade de Chine à Ottawa a averti le Canada de cesser de s’immiscer dans les affaires de Hong Kong un jour après que le pays ait publié une déclaration conjointe avec l’Union européenne en faveur du "droit de réunion fondamental" des citoyens de Hong Kong.

L'ambassade de Chine demande au Canada de cesser de s'immiscer dans les affaires de Hong Kong

PHOTO DE DOSSIER: La ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion avec le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Dominic Raab, à Toronto (Ontario), le 6 août 2019. REUTERS / Moe Doiron / File Photo

Des centaines de milliers de manifestants antigouvernementaux se sont rassemblés pacifiquement à Hong Kong dimanche dans la onzième semaine de ce qui a souvent été une manifestation violente dans le centre financier asiatique.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et la responsable de la politique étrangère de l’UE, Federica Mogherini, ont déclaré dimanche à la veille du rassemblement: «Les libertés fondamentales, y compris le droit de réunion pacifique, doivent continuer à être respectées."

La déclaration Canada-UE a également exprimé sa préoccupation face à l'escalade de la violence et encouragé toutes les parties à s'engager à apaiser les tensions.

L’ambassade de Chine a déclaré dans un communiqué publié sur son site Internet que le Canada devrait «cesser immédiatement de s’immiscer dans les affaires intérieures de Hong Kong et de la Chine».

"Dans la situation actuelle, la partie canadienne devrait faire preuve de prudence quant à ses paroles et ses actes concernant la question liée à Hong Kong", a déclaré un "porte-parole" anonyme de l'ambassade de Chine au Canada.

«Les manifestations et manifestations pertinentes à Hong Kong se sont déjà détériorées et ont évolué vers une violence extrême. Face à de telles violences et infractions, aucun gouvernement ayant le sens des responsabilités ne resterait les bras croisés », a déclaré le communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères du Canada n’a pas eu de réponse immédiate. Le Canada compte environ 300 000 habitants vivant à Hong Kong, a déclaré le ministère.

Le Canada est aux prises avec un différend diplomatique avec la Chine depuis l’arrestation en décembre dernier du mandat principal des finances de Huawei Technologies Co Ltd, Meng Wanzhou, en vertu d’un mandat américain.

Peu de temps après l’arrestation de Meng à Vancouver, la Chine a arrêté deux hommes canadiens, qui n’ont pas encore été libérés. La Chine a également bloqué les importations de certains produits canadiens.

Reportage de Steve Scherer; Édité par Peter Cooney

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *