L’Allemagne envisage un verrouillage complet de Covid et des vaccins obligatoires

Le médecin-chef Thomas Marx enfile son équipement de protection individuelle (EPI) avant d’entrer dans la chambre d’un patient infecté par le nouveau coronavirus (Covid-19) dans une unité de soins intensifs (USI) de l’hôpital de Freising, dans le sud de l’Allemagne.

LENNART PREISS | AFP | Getty Images

L’Allemagne est sur le point de décider de restrictions plus strictes de Covid-19 et pourrait même opter pour un verrouillage complet au milieu d’infections quotidiennes record et d’une pression croissante sur les hôpitaux.

Le ministre de la Santé du pays, Jens Spahn, a déjà lancé un terrible avertissement aux Allemands cette semaine, affirmant qu’à la fin de l’hiver « presque tout le monde en Allemagne sera vacciné, guéri ou mort ». La chancelière sortante Angela Merkel a appelé les chefs des 16 États fédéraux allemands (qui ont largement été libres de déterminer leurs propres mesures Covid) à décider de règles plus strictes d’ici mercredi.

Mardi, Spahn a réitéré cette demande, ajoutant que davantage d’espaces publics devraient être réservés aux vaccinés, aux personnes récemment guéries ou à celles qui ont eu un test négatif – autrement connu sous le nom de « règle 3G ». À partir de mercredi, les règles 3G s’appliquent à tous les Allemands se rendant sur le lieu de travail ou accédant aux transports publics.

De nombreux États allemands ont déjà restreint l’accès aux espaces publics comme les bars, les restaurants, les cinémas et les musées en vertu des « règles 2G », restreignant l’accès uniquement à ceux qui sont vaccinés – « geimpft » en allemand – ou récupérés, « genesen ». Un certain nombre de grands marchés de Noël allemands qui n’ont pas été annulés cette année ont adopté des règles 2G.

Le signe 2G est visible lors de l’ouverture du marché de Noël à Cologne, en Allemagne, le 22 novembre 2021, alors que les cas de coronavirus sont à un niveau élevé en Allemagne.

NurPhoto | NurPhoto | Getty Images

La semaine dernière, le gouvernement et les États fédéraux ont convenu de poursuivre restrictions à l’échelle nationale qui entrerait en vigueur sur la base du taux d’hospitalisation dans l’État fédéral respectif.

Hôpitaux et vaccins

Spahn a également mis en garde contre la pression croissante sur les hôpitaux en Allemagne, notant que « nous devons déplacer des patients car les unités de soins intensifs sont pleines et cela n’affecte pas seulement les patients de Covid-19 », a-t-il déclaré à la radio allemande Deutschlandfunk, selon un Reuters Traduction.

L’avertissement intervient alors que le nombre d’infections quotidiennes à Covid a atteint un nouveau record mercredi, avec 66 884 nouveaux cas (un nombre énorme pour l’Allemagne et un grand bond par rapport aux 45 326 nouveaux cas signalés mardi) avec le taux d’incidence sur sept jours dépassant 400 pour le première fois depuis le début de la pandémie, selon l’Institut Robert Koch. Près de 100 000 personnes en Allemagne sont mortes du virus à ce jour.

Les autorités allemandes envisageraient également des vaccinations obligatoires, ayant déjà imploré ceux qui ne l’étaient pas encore de se faire vacciner. Le pays a l’un des taux de vaccination les plus bas d’Europe occidentale, avec 68% de sa population entièrement vaccinée.

Comme d’autres pays européens, l’Allemagne tente désespérément d’augmenter les vaccinations contre le Covid et le déploiement de rappels à l’approche de l’hiver. Mais l’hésitation vaccinale et la propagation de la variante delta Covid hautement infectieuse, qui est beaucoup plus virulente que les souches précédentes, rendent la tâche beaucoup plus difficile.

L’idée de vaccinations obligatoires a été une idée controversée en Europe, mais le paysage dramatique de Covid a rendu le débat de plus en plus répandu, et certains responsables pensent que l’obligation de vaccins est le seul moyen d’arrêter le virus.

Les vaccins Covid réduisent considérablement le risque d’infection grave, d’hospitalisation et de décès dus au virus, mais nous savons également que l’immunité vaccinale diminue après environ six mois et qu’ils ne sont pas efficaces à 100 % pour réduire la transmission.

Les experts disent qu’il y a un certain nombre de questions éthiques à considérer concernant les mandats de vaccination, mais certains pays ont mis de côté les préoccupations en faveur de l’avantage global que confère la vaccination.

Lire la suite: Les mandats des vaccins contre le Covid sont-ils éthiques ? Voici ce que pensent les experts médicaux

L’Autriche a déjà annoncé qu’elle rendrait les vaccins Covid obligatoires à partir du 1er février de l’année prochaine (elle vient également d’introduire un verrouillage complet) et un certain nombre de pays (comme l’Italie et la France) ont rendu les vaccins Covid obligatoires pour les agents de santé de première ligne. Le Royaume-Uni emboîtera le pas au printemps 2022.

Les États allemands ont appelé à des vaccinations obligatoires pour les travailleurs médicaux et le personnel de santé, et l’idée est envisagée par le gouvernement fédéral, qui avait précédemment exclu la vaccination obligatoire.

Le fait que certains législateurs appellent désormais à la vaccination obligatoire montre le niveau actuel d’inquiétude en Allemagne face à la crise de Covid.

« Nous avons atteint un point où nous devons clairement dire que nous avons besoin d’une vaccination obligatoire de facto et d’un confinement pour les non vaccinés », a déclaré Tilman Kuban, chef de l’aile jeunesse de l’Union chrétienne-démocrate de Merkel, a écrit dans le journal Die Welt dimanche, notant que 90 % des patients atteints de coronavirus dans les lits de soins intensifs allemands ne sont pas vaccinés.

Les non vaccinés, a déclaré Kuban, amenaient l’Allemagne « au bord du désespoir », ajoutant qu' »il ne peut pas être que toute la population soit enfermée chaque hiver ».

Les négociations politiques en cours pour former un nouveau gouvernement de coalition se sont déroulées dans le contexte de la crise de Covid en Allemagne. Cependant, les négociations entre le Parti social-démocrate, les Verts et le Parti libre-démocrate devraient se conclure à tout moment et un accord de coalition devrait être annoncé mercredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *