L’Algérie rappelle son émissaire et accuse Paris d' »ingérence » après que Macron a dénoncé la « haine de la France » post-coloniale au milieu d’une dispute sur les visas de migrants

L’ambassadeur a été rappelé samedi après que le président français Emmanuel Macron a critiqué cette semaine le « système politico-militaire » qui a émergé en Algérie après l’indépendance de l’ancienne colonie en 1962, et aurait formé un « haine de la France » dans la société algérienne.

« Y avait-il une nation algérienne avant la colonisation française ? Macron aurait demandé lors d’une réunion jeudi avec des descendants d’anciens combattants algériens, selon Le Monde.

Les commentaires de Macron ont provoqué la colère des responsables algériens, et une déclaration du bureau du président Abdelmadjid Tebboune lue à la télévision publique algérienne a exprimé « rejet catégorique de l’ingérence inadmissible dans ses affaires intérieures que constituent ces propos. »

Alors que Tebboune et Macron se chamaillent sur l’histoire, les deux pays sont actuellement mêlés à un différend plus urgent sur les visas. Le gouvernement français a annoncé mardi qu’il réduirait le nombre de visas disponibles pour les ressortissants algériens, marocains et tunisiens, se plaignant que ces pays ne reprennent pas suffisamment leurs immigrants illégaux renvoyés chez eux par les autorités françaises.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré mercredi que le nombre de visas délivrés pour l’Algérie et le Maroc sera réduit de 50 pour cent, tandis que les visas accordés aux ressortissants tunisiens seront réduits des deux tiers.

Le ministère algérien des Affaires étrangères a dénoncé ce qu’il a appelé une « décision unilatérale du gouvernement français », et convoqua l’ambassadeur de France à Alger.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments