Dernières Nouvelles | News 24

L’Alberta modifie le projet de loi sur la souveraineté pour annuler la disposition donnant au cabinet un pouvoir incontrôlé

La première ministre de l’Alberta, Danielle Smith, a déclaré que son gouvernement préparait des changements qui seront débattus la semaine prochaine pour annuler la partie d’un projet de loi qui donne à son cabinet le pouvoir absolu de réécrire les lois à huis clos sans l’approbation de la législature.

Smith a déclaré samedi lors d’un talk-show à la radio que son projet de loi sur la souveraineté n’était jamais censé donner au Cabinet un pouvoir aussi étendu, et dit que son gouvernement veut qu’il soit clair dans la loi que ce n’est pas le cas.

Le projet de loi, présenté cette semaine, a fait l’objet de critiques et de condamnations généralisées pour avoir accordé à Smith et à son cabinet le pouvoir de corriger toute politique, loi ou programme fédéral jugé nuisible à l’Alberta.

Les critiques disent qu’un tel pouvoir exercé en secret sans contrôle législatif est une menace pour les freins et contrepoids qui sous-tendent une démocratie saine.

Le projet de loi a également soulevé des inquiétudes au sujet de la disposition qui accorde au Cabinet le pouvoir d’ordonner aux entités légiférées ou financées par la province de rejeter les lois fédérales.

Ces entités comprennent les municipalités, les corps policiers, les régions sanitaires, les établissements postsecondaires et les commissions scolaires.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 3 décembre 2022.

Articles similaires