L'Agence belge de cybersécurité ne trouve aucune menace de Huawei

0 90

PHOTO DE DOSSIER: Le logo de la marque Huawei est le 7 mars 2019 à Beijing (Chine) au sujet d’un groupe industriel de fabricants d’équipements de télécommunications. REUTERS / Thomas Peter

BRUXELLES (Reuters) – Le Centre belge de cybersécurité n'a trouvé aucune preuve que les équipements de télécommunication de Huawei Technology pourraient être utilisés pour l'espionnage.

L’agence, qui relève du Premier ministre belge, avait pour tâche d’analyser la menace potentielle posée par Huawei, qui fournit des équipements aux opérateurs de téléphonie mobile belges Proximus, Orange Belgium et Telenet.

"Jusqu'à présent, nous n'avons trouvé aucune preuve technique indiquant une menace d'espionnage", a déclaré lundi un porte-parole de l'agence. "Nous ne livrons pas de rapport final sur ce sujet, mais continuons à l'examiner."

Le leader mondial Huawei est la cible d'une campagne à Washington qui n'autorisera pas les réseaux 5G de prochaine génération en raison d'inquiétudes concernant les liens avec le gouvernement chinois. Les autres pays occidentaux devraient bloquer leur technologie.

L'Allemagne a fixé le mois dernier des critères plus stricts pour les fournisseurs fournissant des équipements de réseau de télécommunication, mais n'a pas serré la main de Huawei, affirmant que les mêmes règles devraient s'appliquer à tous les fournisseurs.

La Grande-Bretagne a publiquement maudit Huawei de ne pas être en mesure de résoudre les vulnérabilités à long terme de ses appareils mobiles et a révélé de nouveaux "problèmes techniques importants".

Reportage de Philip Blenkinsop; Édité par Alexander Smith

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More