Skip to content

KABOUL (Reuters) – Le gouvernement afghan ne s'est pas engagé à libérer 5 000 prisonniers talibans comme indiqué dans un pacte signé entre les États-Unis et les militants islamistes talibans, a déclaré dimanche le président Ashraf Ghani.

La demande des talibans de libérer leurs prisonniers des prisons afghanes ne peut pas être une condition préalable à des pourparlers directs avec le groupe extrémiste, a déclaré Ghani lors d'un point de presse dans la capitale, Kaboul.

L'accord de samedi entre les États-Unis et les Taliban a déclaré que les deux pays étaient déterminés à travailler rapidement pour libérer les prisonniers de combat et politiques à titre de mesure de confiance, avec la coordination et l'approbation de toutes les parties concernées.

Jusqu'à 10 000 talibans emprisonnés seront libérés en échange de 1 000 prisonniers du gouvernement afghan d'ici le 10 mars, a ajouté le pacte.

Reportage par Abdul Qadir Sediqi, Orooj Hakimi à Kaboul, Gibran Peshimam à Islamabad; Écriture de Rupam Jain; Montage par Clarence Fernandez

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.