L’administrateur de Biden passe au mandat de vax suspendu – RT USA News

Le ministère de la Justice demande la levée immédiate d’une ordonnance mettant fin au mandat de vaccin Covid-19 de l’administration Biden pour les entreprises, affirmant que les retards coûteraient « de nombreuses vies par jour ».

« Retarder la norme coûterait probablement de nombreuses vies par jour, en plus d’un grand nombre d’hospitalisations, d’autres effets graves sur la santé », le ministère de la Justice a écrit à la Cour d’appel du sixième circuit.

La demande intervient alors que le mandat de vaccin du président Joe Biden fait l’objet d’audiences d’urgence, après que la Cour d’appel du cinquième circuit a accordé un arrêt temporaire à l’ordonnance controversée, citant « de graves préoccupations constitutionnelles ».

Si l’ordre n’est pas levé, les responsables ont demandé que les exigences de masquage et de tests réguliers entrent en vigueur en tant que « alternative raisonnablement efficace ».

Lire la suite




Le mandat en question oblige les entreprises privées à exiger du personnel pour obtenir des vaccins Covid-19 ou des tests réguliers si l’entreprise compte 100 employés ou plus. Plus de deux douzaines de poursuites ont été déposées en réponse au mandat, par des syndicats, des États et des entreprises privées refusant de se conformer.

Le ministère de la Justice de Biden a appelé les préoccupations constitutionnelles « sans mérite » et a affirmé qu’exiger des entreprises privées qu’elles protègent correctement leurs employés relève du gouvernement fédéral. Le nombre de litiges auxquels le mandat est confronté signifie probablement que l’ordonnance pourrait éventuellement se retrouver entre les mains de la Cour suprême.

La Maison Blanche a précédemment encouragé les entreprises à aller de l’avant avec leurs mandats, malgré les reculs juridiques croissants – mais l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) a finalement suspendu la mise en œuvre du mandat lui-même la semaine dernière en attendant de nouvelles décisions.

Les règles de l’OSHA exigeaient que les employés soient masqués à l’intérieur après le 5 décembre et que toute personne non vaccinée contre Covid-19 avant le 4 janvier subisse des tests réguliers.

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *