L’actrice de la saison 2 de Delhi Crime, Shefali Shah, s’ouvre sur la tendance “Boycott Bollywood” ;  dit: “Il faut beaucoup d’efforts pour haïr” [Exclusive]

Quand la saison 1 de Criminalité à Delhi avait été créée le Netflix Indeil a créé de nombreuses surprises et ouvert de nombreux jours pour les Indiens OTT contenu. D’une part, personne, même pas Netflix lui-même avait imaginé à quel point cela se révélerait être et de plus, c’était la première série Web non documentaire du genre dans le pays basée sur un incident brutal de la vie réelle qui avait secoué la nation, en plus aussi finalement donnant Shefali Shah une tête d’affiche digne à la fois de son talent et de sa présence à l’écran saisissante (sans jeu de mots).

Crime de Delhi saison 2

Maintenant, 3 ans plus tard, la plupart du même cas et de l’équipage reviennent pour Crime de Delhi saison 2, cette fois, avec le fardeau des attentes et des bagages de suivre leur acte de classe. Avant la sortie du très attendu websérieBollywoodLife s’est assis avec la plupart des membres de la distribution et le réalisateur Tanuj Chopra pour un interview exclusive où nous avons également abordé quelques sujets hors sujet.

Delhi Crime saison 2 interview exclusive

Par exemple, la «tendance au boycott» actuelle, injustifiée et hautement irrationnelle à Bollywood atteint des proportions alarmantes et il semble toujours que le pire soit à venir. Alors que les trolls augmentent de jour en jour, exigeant que Bollywood soit boycotté à la minute, nous avons mis Shefali Shah sur place et demandé s’il était plus sûr que votre travail, comme Delhi Crime, soit diffusé directement sur OTT.

Shefali Shah s’ouvre sur la tendance “Boycott Bollywood”

Réfléchissant à la tendance actuelle au boycott à travers Bollywood, Shefali Shah a déclaré que ce qu’elle ne comprend pas, c’est la haine car ce n’est rien d’autre que de la haine et il faut beaucoup d’efforts pour haïr. À son avis, la haine sous toutes ses formes et envers n’importe qui, pas seulement les célébrités de Bollywood, est de l’énergie gaspillée dans la mauvaise direction et l’effort pourrait être mieux dépensé ailleurs pour un travail beaucoup plus constructif.