La valeur nette des ménages grimpe à 136,9 billions de dollars, grâce à d’importants gains boursiers

Les dollars américains sont comptés par un dans une banque à Westminster, Colorado.

Rick Wilking | Reuters

La valeur nette des ménages américains a atteint de nouveaux sommets au début de 2021 et les effets de la pandémie de Covid-19 ont commencé à s’estomper.

Grâce en grande partie à une flambée du marché boursier, le bilan total des ménages et des organisations à but non lucratif a atteint 136 900 milliards de dollars au premier trimestre, soit un gain de 3,8% par rapport à la fin de 2020, selon Données de la Réserve fédérale sorti jeudi

Sur ce total, 3,2 billions de dollars provenaient d’avoirs en actions, tandis que 1 billion de dollars étaient dus à l’escalade continue des valeurs immobilières. Le S&P 500 a gagné 7% pour le trimestre, les investisseurs anticipant une hausse des bénéfices des entreprises et une politique budgétaire et monétaire accommodante tout en plaçant des paris spéculatifs sur les actions dites mèmes.

D’un point de vue historique, la valeur nette des ménages a presque doublé par rapport à son niveau d’il y a dix ans, alors que le pays échappait encore aux affres de la Grande Récession.

La dette des ménages a totalisé 16 900 milliards de dollars pour le trimestre, avec une croissance de 6,5 %, le rythme le plus rapide depuis 2006.

L’augmentation de la valeur des ménages est survenue alors que le taux de croissance de la dette privée et publique totale a ralenti à 5,8 %, contre 6,3 % au quatrième trimestre 2020, et était bien inférieur à celui du premier trimestre de l’année dernière. C’est à ce moment-là que les dépenses publiques ont injecté des milliards de dollars dans l’économie et déclenché une croissance de la dette à un niveau de 10,8%, suivie d’une augmentation de 25,6% au deuxième trimestre.

La dette du gouvernement fédéral a augmenté de 6,5% au premier trimestre, bien en deçà du taux de 10,9% au cours des trois derniers mois de 2020, mais suffisamment pour porter le niveau de la dette totale à un peu moins de 28 000 milliards de dollars à la fin du trimestre. La dette des États et des collectivités locales a augmenté de 3,8 %, contre 1,6 % au trimestre précédent.

Après avoir considérablement ralenti au second semestre 2020, l’endettement des entreprises s’est redressé à un rythme de 4,4%.

Devenez un investisseur plus intelligent avec CNBC Pro.
Obtenez des sélections d’actions, des appels d’analystes, des interviews exclusives et un accès à CNBC TV.
Inscrivez-vous pour commencer un essai gratuit aujourd’hui.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments