Skip to content
La Turquie limite les exportations d'équipements de soutien respiratoire alors que les cas de coronavirus augmentent

PHOTO DE DOSSIER: Le président turc Tayyip Erdogan parle lors d'une conférence de presse à la suite d'une réunion sur la maladie à coronavirus (COVID-19) à Ankara, Turquie, le 18 mars 2020. Bureau de presse présidentiel / Document via REUTERS

ISTANBUL (Reuters) – Les entreprises turques cherchant à exporter des outils médicaux utilisés pour l'assistance respiratoire auront besoin de l'autorisation des autorités en vertu d'un décret publié jeudi visant à répondre à la demande intérieure alors que le nombre de cas de coronavirus dans le pays augmente.

Le nombre de décès dus à la maladie respiratoire hautement contagieuse est passé à 59, avec 2 433 cas confirmés en Turquie au cours des deux dernières semaines.

Les entreprises auront besoin d'une autorisation pour exporter des ventilateurs et des équipements connexes, des concentrateurs d'oxygène, des tubes d'intubation et des moniteurs de soins intensifs, et d'autres équipements médicaux, selon un décret sur la Gazzette officielle.

Ankara avait précédemment déclaré qu'elle cesserait d'exporter des masques fabriqués localement.

Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur a déclaré que toutes les réunions des municipalités en avril, mai et juin devraient être reportées, sauf dans des circonstances extraordinaires.

Ankara a pris une série de mesures pour contenir le virus, notamment un couvre-feu partiel sur les personnes âgées, la fermeture des écoles, des cafés et des bars, l'interdiction des prières de masse et la suspension des matchs sportifs et des vols.

Le président Tayyip Erdogan a déclaré mercredi que la Turquie surmonterait l'épidémie de coronavirus dans deux à trois semaines.

Rapports de Nevzat Devranoglu et Ece Toksabay; Écriture d'Ali Kucukgocmen; Montage par Dominic Evans

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *