Skip to content

Le gouvernement écossais a alloué 3,4 millions de livres sterling (4,17 millions de dollars) pour aider à la construction d'une turbine marémotrice de nouvelle génération.

Le bénéficiaire de ce financement, une société écossaise appelée Orbital Marine Power, développe ce qu’elle décrit comme "la plus puissante des turbines à marée du monde".

L'Orbital O2 sera constitué d'une "superstructure flottante" de 72 mètres de long, supportant deux turbines de 1 mégawatt (MW) de chaque côté. Il aura des diamètres de rotor de 20 mètres. Sa mise en service est prévue pour 2020 et pourra alimenter plus de 1 700 foyers par an.

L'éolienne devrait être construite en Écosse et sera installée au Centre européen de l'énergie marine à Orkney, un ensemble d'îles situées au large de la côte nord-est du pays. En janvier 2019, une campagne de financement participatif a permis de recueillir 7 millions de livres sterling pour le projet Orbital O2 2MW.

Le ministre écossais de l'Energie, Paul Wheelhouse, a déclaré lundi dans une déclaration que le projet Orbital représentait "une avancée significative dans le développement technologique".

"Nous pensons que la technologie de l'énergie marémotrice peut non seulement jouer un rôle important dans notre propre système énergétique, mais qu'elle a un potentiel d'exportation substantiel et que ce fonds aidera à rapprocher les technologies marémotrices du déploiement commercial", a ajouté Wheelhouse.

Le développement de la turbine Orbital O2 fait suite au lancement en 2016 de la turbine SR2000 de 2 MW d'Orbital. Le SR2000 a produit plus de 3 gigawattheures d'électricité renouvelable au cours de 12 mois de tests en continu.

En général, l'énergie marémotrice exploite ce que le Centre européen de l'énergie marine décrit comme "le flux et le reflux naturel des eaux de marée côtières".

Le projet d'Orbital Marine Power utilisera des turbines à axe horizontal. Selon EMEC, les turbines à axe horizontal "extraient l'énergie de l'eau en mouvement de la même manière que les éoliennes extraient l'énergie de l'air en mouvement".

La Commission européenne a décrit "l'énergie des océans" comme étant à la fois abondante et renouvelable. Selon la Commission, l'énergie des océans pourrait potentiellement représenter environ 10% de la demande d'électricité de l'Union européenne d'ici 2050.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *