La suite de ‘Top Gun’ un voyage bienvenu dans la zone de danger: critique

NOUVEAUVous pouvez désormais écouter les articles de Fox News !

Au début de “Top Gun : Maverick” Tom Cruise saute sur sa moto élégante, portant des lunettes de soleil Aviator et une veste en cuir avec des patchs, et fonce dans une machine à voyager dans le temps. Non, ce n’est pas vrai. C’est en fait nous qui faisons un voyage de retour.

Plus de 30 ans après que Cruise eut un sourire narquois vers les sommets arrogants des années 80 en tant que pilote non-conformiste de la marine portant le nom de code Maverick, il reprend sans effort le personnage dans un nouveau chapitre de “Top Gun” qui est une balade absolument très agréable – un exemple de manuel de la façon de faire une suite.

« Top Gun : Maverick » satisfait avec un pied dans le passé en touchant toutes les pierres de touche du premier film – les motos rapides, la chanson « Danger Zone », les fétichismes militaires, les patrons de la marine sans humour, les sports de liaison torse nu, « le pont dur », bar singalongs et bourdonnement de la tour – et pourtant se tient tout seul. Il n’est pas alourdi par son passé comme la dernière suite de “Ghostbusters”, mais s’envole plutôt en utilisant le second pour répondre et faire écho aux problèmes avec le premier.

Tom Cruise arrive à la première mondiale de “Top Gun : Maverick” le 4 mai 2022 à San Diego, en Californie.
(Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)

Cruise est, bien sûr, de retour, reprenant son pilote d’essai rebelle maintenant basé dans un coin oublié du désert de Mojave, un simple capitaine alors qu’il devrait être un amiral parce qu’il continue à s’opposer à l’autorité. Les années n’ont pas calmé Maverick de son style impulsif et impétueux. Les pilotes le font, soutient-il; ils ne ruminent pas. “Vous pensez là-haut, vous êtes mort”, déclare-t-il. C’est Cruise dans ce qu’il a de plus Cruise-iest, lové, sûr et arrogant, les dents qui brillent au soleil.

‘TOP GUN: MAVERICK’ STAR TOM CRUISE DÉTAILS ‘ÉPUISANT’ UNE FORMATION D’AVIATION POUR LE FILM: ‘JE SUIS TRÈS FIER’

Son ancien rival Iceman – Val Kilmer – est également de retour, un énorme muckety-muck de la Marine maintenant. Et même Goose est de retour, par l’intermédiaire de son fils, le même moustachu Miles Teller, qui ressemble étonnamment à Anthony Edwards, l’acteur qui a joué le partenaire de vol condamné de Maverick et son ailier dans la vie dans le premier film. Cette mort occupe une place importante pour Maverick, même 30 ans plus tard : « Parle-moi, Goose », se chuchotera-t-il.

Certaines choses ont changé, bien sûr. Les F-14A Tomcats ont été remplacés par les F/A-18 et les pilotes arrogants entièrement masculins du premier film ont été infiltrés par quelques femmes arrogantes. Malheureusement, il semble que ce soient les derniers jours des hommes et des femmes qui repoussent les limites de l’aviation navale ; les avions sans pilote sont plus fiables et ils sont les prochains. “Le futur arrive et vous n’y êtes pas”, dit Maverick par Ed Harris, jouant un amiral sans humour.

Mais Maverick, au bord de l’extinction, a un dernier travail pour la Marine : former un groupe de jeunes élites pour une dangereuse mission de bombardement en Iran. Un hic potentiel : les jeunes vedettes qu’il doit former incluent le fils de Goose, l’indicatif d’appel Rooster. Maverick sera-t-il responsable de la cuisson d’une autre Goose ? Peut-il déjouer John Hamm, jouant un officier impérieux avec une délicieuse fureur calme?

Tom Cruise sur le tournage de "Top Gun," réalisé par Tony Scott.

Tom Cruise sur le tournage de “Top Gun”, réalisé par Tony Scott.
(Paramount Pictures/Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images)

Le réalisateur Joseph Kosinski apporte une sensation viscérale au film, nous faisant en quelque sorte nous sentir claustrophobes dans le grand ciel ouvert alors que les pilotes foncent et dévient. Il alterne merveilleusement entre des scènes bruyantes à l’extérieur avec des moteurs d’avion rugissants et des scènes calmes à l’intérieur avec des gens qui chuchotent presque. Il passe également du soleil brillant aux intérieurs sombres.

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE À LA NEWSLETTER DE DIVERTISSEMENT

Une touche bienvenue dans le scénario d’Ehren Kruger, Eric Warren Singer et Christopher McQuarrie est un nouvel amour pour Maverick. Jennifer Connelly joue un propriétaire de bar divorcé qui a une maison de ville, une maison de plage, un voilier et une Porsche, donc les affaires vont bien. Mais elle n’est pas non plus un push-over pour Maverick encore et encore et, dans une scène clé, elle est le pilote confortable d’un bateau et il est celui qui n’a aucune idée.

C’est un Maverick plus réfléchi, plus sombre. “Top Gun: Maverick” est en quelque sorte une méditation sur ce qui arrive aux rebelles doués plus tard dans la vie. Il est déchiré par la culpabilité et dans une scène, il est ramassé et jeté sans ménagement hors d’un bar par les mêmes hotshots qu’il y a 30 ans. Pire, il s’appelle “Pops”. Ce qui est remarquable, c’est que Cruise semble avoir en effet trouvé un moyen de déjouer le temps. Son corps ciselé et son visage encore enfantin sont indiscernables des pilotes de trois décennies son cadet lors d’un match de football sur la plage.

Tom Cruise arrive au "Top Gun : Maverick" première mondiale le 4 mai 2022 à San Diego, Californie.

Tom Cruise arrive à la première mondiale de “Top Gun : Maverick” le 4 mai 2022 à San Diego, en Californie.
(Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)

Le film traite des affaires personnelles de Maverick – courtiser la serveuse, réparer sa relation avec l’enfant de Goose – tout en remplissant sa promesse de film d’action. Il y a des jets tirant des 10G, le son métallique des bâtons de cockpit tirés, des combats aériens épiques et le gémissement des machines qui rechignent aux exigences qui leur sont imposées. L’action prend même quelques virages inattendus et palpitants. Alors sautez sur le vélo de Maverick, serrez-le dans vos bras et rejoignez-le sur l’autoroute jusqu’à la zone de danger.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

“Top Gun: Maverick”, une sortie de Paramount Pictures qui sortira en salles le 27 mai, est classé PG-13 pour “des séquences d’action intense et un langage fort”. Durée : 131 minutes. Trois étoiles et demie sur quatre.