La star russe Daniil Medvedev qualifie le tournoi de tennis olympique de « blague » alors que les joueurs sont aux prises avec des conditions étouffantes au Japon

La flambée des températures à Tokyo a conduit Medvedev à se demander pourquoi l’événement olympique n’offrait aux joueurs qu’une période de transition de 60 secondes par rapport aux 90 secondes habituelles dans des conditions torrides et une humidité oppressante, conduisant plusieurs joueurs à se déshabiller et à se doucher avec de l’eau en bouteille dans un offre de se calmer.

Medvedev était l’un de ceux qui ont semblé ressentir la chaleur lors de son match du premier tour contre le Kazakh Alexander Bublik, enlevant sa chemise et se couvrant d’une serviette froide.

La compatriote de Medvedev, Anastasia Pavlyuchenkova, était une autre qui semblait avoir du mal dans les conditions et qui tentait de réguler sa température à l’aide d’un tube soufflant de l’air froid.

Réagissant à la situation à laquelle les joueurs sont confrontés après sa victoire en deux sets contre Bublik, Medvedev a appelé les autorités du tennis olympique à reprogrammer les matchs à des périodes plus fraîches de la journée et à autoriser les joueurs à allonger les temps de changement après avoir décrit la chaleur lors de sa victoire comme « certains des pires » il a connu dans sa carrière.

« Je ne pense pas qu’ils vont changer quoi que ce soit au milieu du tournoi mais c’est ce qui peut être fait« , a déclaré Medvedev.

« Je pense que le fait que nous n’ayons qu’une minute entre les changements est une blague. Il devrait être 1h30, comme dans d’autres tournois. »

Cependant, Medvedev a également reconnu que les conditions sont les mêmes pour chaque joueur – et qu’en fin de compte, ils doivent faire avancer les choses.

« Ouitu dois jouer. Ce sont les Jeux Olympiques – vous allez pour la médaille. Tu n’es pas là pour pleurer sur la chaleur, » il ajouta.

Pavlyuchenkova, quant à lui, a également été très critique à l’égard des conditions auxquelles les joueurs sont confrontés, déclarant: « Vous ne vous sentez pas bien. Je n’ai donc pas du tout apprécié.

« Chaque fois que je devais prendre le sac de glace ou la serviette de glace, il ne faisait pas froid du tout. Ils s’attendaient à de la chaleur et ce n’était pas prêt à 100 pour cent pour nous.

« Je me sens un peu mieux mais j’ai juste un énorme mal de tête maintenant. Je pense qu’ils auraient pu essayer de rendre les choses un peu plus faciles. »

Pavlyuchenkova a ajouté que les mécanismes en place pour aider à garder les joueurs au frais semblaient insuffisants, le tube qu’elle utilisait pour souffler de l’air glacé sur elle-même lui offrant peu de répit face au soleil éblouissant.

« Ce n’est pas facile de trouver la bonne position car c’est juste sur le banc et quelqu’un doit le tenir pour que l’air souffle sur vous. Je ne pense pas qu’il était bien préparé« , a-t-elle déclaré après sa victoire 6-0, 6-1 contre l’Italienne Sara Errani.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments