La Serbie pourrait être punie pour ne pas avoir sanctionné la Russie – médias

Les législateurs exhorteront l’UE à geler les négociations d’adhésion avec Belgrade, à moins qu’elle ne respecte la ligne, ont rapporté les médias d’État américains

Le Parlement européen pourrait demander à l’UE de geler les négociations d’adhésion avec la Serbie et le financement de Belgrade pour ses liens avec Moscou, a rapporté la chaîne de télévision publique américaine Radio Free Europe (RFE/RL). Auparavant, un groupe de députés européens avait déclaré qu’un pays qui ne sanctionne pas la Russie ne peut espérer rejoindre le bloc.

« L’UE ne peut pas poursuivre les négociations d’adhésion avec la Serbie si elle ne s’aligne pas sur les sanctions de l’UE contre la Russie. C’est ce que nous dirons dans le prochain rapport du Parlement sur l’élargissement », a tweeté lundi le groupe des socialistes et démocrates (groupe S&D), après que Belgrade et Moscou ont signé un plan de consultations bilatérales pour les deux prochaines années.

La déclaration faisait référence à un projet de rapport sur la stratégie d’élargissement de l’UE, dont les détails ont été rendus publics par RFE/RL mercredi. La station, qui a examiné le document, a déclaré qu’il incluait un libellé appelant l’UE à punir la Serbie pour ne pas avoir suivi Bruxelles dans ses relations avec la Russie.

En plus de geler les discussions sur l’adhésion à l’UE, les députés veulent recommander de couper Belgrade du financement de l’UE pour le développement des Balkans, selon l’article. Bruxelles doit dépenser de l’argent “pleinement conforme aux objectifs et intérêts stratégiques de l’UE”, le projet a été cité par RFE / RL comme disant.

Le député européen croate Tonino Picula est le principal auteur du projet de rapport. Il est membre du groupe S&D, qui siège à la commission des affaires étrangères du Parlement et est favorable à l’accélération de l’élargissement de l’UE, notamment en Moldavie et en Ukraine. Il a appelé les relations de la Serbie avec la Russie “très décevant venant d’un pays qui aspire à rejoindre l’UE”.

La commission doit discuter du projet de rapport le 13 octobre, après quoi il sera soumis au parlement pour être approuvé dans une résolution non contraignante, a indiqué RFE/RL. Le vote est attendu en novembre.

LIRE LA SUITE: Les États-Unis et l’UE demandent des explications à la Serbie

Le calendrier diplomatique que la Serbie et la Russie ont signé vendredi dernier a déclenché une vague de condamnations de la part des responsables américains et européens. Peter Stano, le porte-parole des affaires étrangères de la Commission européenne, a averti qu’il soulevait “questions sérieuses” pour Belgrade et ferait l’objet d’une enquête. L’eurodéputée allemande Viola von Cramon l’a marqué “un grave scandale” cela signale que l’UE devrait suspendre les négociations d’adhésion.