Actualité culturelle | News 24

La Russie qualifie la Fondation Sakharov d'”indésirable”

MOSCOU – Les autorités russes ont poursuivi leur répression des voix alternatives et dissidentes lundi en déclarant une fondation nommée en l’honneur du lauréat du prix Nobel de la paix Andrei Sakharov comme “indésirable”.

Le bureau du procureur général russe a déclaré sur son site Internet que les activités de la Fondation Andrei Sakharov constituent une “menace pour la structure constitutionnelle fondamentale et la sécurité” du pays. Il n’a pas précisé quelles activités étaient répréhensibles.

Depuis que la Russie a lancé ce que ses responsables appellent une “opération militaire spéciale” en Ukraine il y a près d’un an, ses forces de l’ordre et ses tribunaux ont réprimé la dissidence, en particulier les critiques de l’armée russe ou la référence à ses activités dans le pays voisin par autre chose que la phrase officiellement autorisée. La répression a touché des manifestants, des groupes de défense des droits de l’homme, des scientifiques, des écrivains et d’autres. Beaucoup ont été jugés, emprisonnés ou interdits.

On ne savait pas dans l’immédiat quel effet la décision du procureur général russe aurait sur la Fondation Sakharov, dont le site Web indique qu’elle “s’efforce de préserver son héritage, car nous pensons que le monde sera un endroit plus sûr et meilleur si les mots et les idées de Sakharov devaient être largement entendus.

Articles similaires