Skip to content

La récupération du FTSE 100 perd avec une hausse de près de 5% de 220 à 5 371 points alors que les marchés se redressent après que la Banque d'Angleterre a réduit le taux d'intérêt à 0,1% et injecté 200 milliards de livres dans l'économie pour lutter contre la crise des coronavirus

  • La banque, dirigée par le nouveau gouverneur Andrew Bailey, a abaissé ses taux au plus bas niveau jamais enregistré
  • La reprise du FTSE a suivi les gains des marchés mondiaux du jour au lendemain des mesures de relance
  • Le chancelier devrait révéler un autre plan de sauvetage de coronavirus pour la Grande-Bretagne aujourd'hui
  • Symptômes du coronavirus: quels sont-ils et devriez-vous consulter un médecin?

Le FTSE 100 a rebondi aujourd'hui avec une hausse de près de cinq pour cent de 220 points pour atteindre 5371, les marchés ayant réagi favorablement à la décision de la Banque d'Angleterre de réduire les taux d'intérêt de 0,1% et de injecter 200 milliards de livres dans l'économie pour lutter contre la crise des coronavirus.

La Banque – dirigée par le nouveau gouverneur Andrew Bailey – a abaissé ses taux de 0,25% au niveau le plus bas jamais enregistré hier, tout en répétant son avertissement selon lequel l'impact économique de l'épidémie de Covid-19 pourrait être "net et important".

La reprise a fait suite aux gains des marchés boursiers mondiaux du jour au lendemain en réponse à une vague sans précédent de mesures de relance, avec des baisses de taux aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Indonésie et en Norvège et un programme d'assouplissement quantitatif de 700 milliards de livres sterling par la Banque centrale européenne.

M. Sunak est sur le point de révéler aujourd'hui un autre énorme sauvetage de coronavirus, notamment en proposant de souscrire environ 17000 £ du salaire de chaque travailleur dans le but d'aider les travailleurs et d'empêcher les entreprises d'être mises en faillite par les factures salariales.

La récupération du FTSE 100 perd avec une hausse de près de 5% de 220 à 5 371 points

La Banque d'Angleterre – dirigée par le nouveau gouverneur Andrew Bailey (photo) – a abaissé ses taux de 0,25% au plus bas niveau enregistré hier

Hier, après l'annonce de la baisse des taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre, le FTSE 100 a rebondi de 1,83% à 5 173 points, soit près de 140 points plus tôt dans la journée.

Cela est arrivé un jour après que la livre est tombée à son plus bas niveau en 35 ans face au dollar américain après que le renflouement du coronavirus de 350 milliards de livres sterling du chancelier Rishi Sunak n'a pas réussi à calmer les marchés.

Les chutes récentes ont vu plus d'un demi-billion de livres effacé de l'indice FTSE 100 en moins de trois semaines, la volée supérieure ayant perdu près de 11% de sa valeur jeudi dernier lors de la plus grosse chute d'une journée depuis 1987.

La livre souffre également du dollar. Il n'a pas été aussi faible depuis 1985, lorsque l'accord Plaza a été signé par les pays les plus riches du monde pour affaiblir le dollar et sortir l'économie américaine de la récession.

La livre sterling a été l'une des nombreuses devises à approvisionner alors que les investisseurs se précipitent pour placer leur argent en dollars américains, la monnaie la plus liquide du monde et considérée comme un refuge en temps de crise.

La récupération du FTSE 100 perd avec une hausse de près de 5% de 220 à 5 371 points

Un graphique montrant la hausse du FTSE aujourd'hui (à droite) par rapport à sa performance de novembre

Publicité