La RD Congo lance une campagne de vaccination à Butembo

Une campagne de vaccination contre Ebola a été lancée dans l’est de la République démocratique du Congo après une épidémie au début du mois, a indiqué l’OMS.

La RD Congo a confirmé quatre cas d’Ebola depuis l’annonce d’une résurgence du virus le 7 février à Butembo.

Les agents de santé d’un centre médical, où le premier patient Ebola a été traité, ont été les premiers à être vaccinés, a indiqué l’OMS.

La nouvelle survient un jour après que la Guinée, en Afrique de l’Ouest, a déclaré une épidémie.

Une précédente épidémie d’Ebola en RD du Congo a été déclarée terminée en juin 2020.

Elle avait coûté la vie à 2287 personnes depuis août 2018.

Environ 8 000 doses du vaccin Ervebo, qui ont été conservées après l’épidémie, sont utilisées dans la dernière campagne d’inoculation, rapporte Emery Makumeno de la BBC depuis la capitale Kinshasa.

Ervebo a été le premier vaccin contre Ebola à être approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis en décembre 2019.

Par ailleurs, la Guinée a déclaré dimanche une nouvelle épidémie d’Ebola, à la suite de sept cas confirmés et de trois décès.

Ils sont tombés malades de diarrhée, de vomissements et de saignements après avoir assisté à l’inhumation d’une infirmière près de la ville sud-est de Nzérékoré.

« L’OMS est en état d’alerte et est en contact avec le fabricant [of a vaccine] pour s’assurer que les doses nécessaires sont rendues disponibles le plus rapidement possible pour aider à riposter », a déclaré l’agence de presse AFP citant Alfred George Ki-Zerbo, le représentant de l’OMS en Guinée.

Entre 2013 et 2016, plus de 11000 personnes sont mortes dans l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, qui a débuté en Guinée.

Le président du Libéria, George Weah, a mis les autorités sanitaires en alerte accrue pour empêcher la propagation du virus.

Umaru Fofana de la BBC en Sierra Leone dit qu’il y a beaucoup plus de peur d’Ebola dans le pays que de Covid-19.

Il dit que l’existence de nouveaux vaccins apporte un certain soulagement – il existe un stock d’urgence mondial de 500 000, mis à disposition par l’intermédiaire de Gavi, l’alliance internationale des vaccins.

Les trois pays ont une population commune de 22,5 millions d’habitants, ce qui fait craindre que les fabricants n’aient peu de temps pour produire davantage si nécessaire à un moment où les vaccins Covid sont leur préoccupation, selon notre journaliste.

Qu’est-ce qu’Ebola?

  • Ebola est un virus qui provoque initialement une fièvre soudaine, une faiblesse intense, des douleurs musculaires et un mal de gorge

  • Les personnes sont infectées lorsqu’elles sont en contact direct par une peau éraflée, ou la bouche et le nez, avec le sang, les vomissements, les matières fécales ou les fluides corporels d’une personne atteinte d’Ebola