La Premier League anglaise révèle qu’elle a plus de vaccins que ses homologues européens

Une déclaration après une réunion d’urgence lundi a confirmé que la ligue ne prendrait pas de « coupe-feu » pendant la période des fêtes chargée malgré une série de matchs reportés ces dernières semaines en raison des épidémies de Covid.

Mettant à jour ses informations sur les taux de vaccination parmi les joueurs, la Premier League a ajouté que « 84 % des joueurs [are] sur le chemin de la vaccination » – ce qui signifie qu’ils ont eu au moins un jab.

Seulement 77 % des joueurs ont été enregistrés comme étant complètement vaccinés.

Lire la suite





« Je dois toucher une chaise »: Klopp lance une bande de conférence de presse (VIDEO)

Auparavant, les données les plus récentes dataient d’octobre, lorsque la ligue avait révélé que 68% des stars avaient été doublement piquées.

« La Ligue continue de travailler avec les clubs pour encourager la vaccination parmi les joueurs et le personnel des clubs, ainsi que pour promouvoir les messages de vaccination de santé publique du gouvernement auprès des clubs et du grand public. » il a ajouté lundi.

« Aucun détail spécifique concernant les clubs ou les individus ne sera fourni par la Ligue, et les taux de vaccination des joueurs seront désormais communiqués publiquement à la fin de chaque mois, à partir de janvier. »

Séparément, la Premier League a annoncé qu’il y avait eu une augmentation à 90 nouveaux cas de Covid-19 la semaine dernière – un nouveau record et plus du double du chiffre précédent de 42.

Il a été rapporté que les clubs avaient discuté de la possibilité de « séparer » les joueurs en fonction de leur statut vaccinal.

Cela pourrait impliquer des joueurs non vaccinés voyageant séparément pour assister aux matchs, prenant leurs repas loin de leurs coéquipiers et faisant face à des contrôles supplémentaires avant d’entrer dans les stades.

LIRE LA SUITE: Ne traitez pas les footballeurs non vaxxés pour les blessures, déclare Piers Morgan

La Premier League a été comparée défavorablement à ses homologues à travers l’Europe en raison de ses taux de vaccination.

La Serie A italienne, par exemple, a déclaré vendredi que 98% de ses joueurs avaient reçu deux jabs.

La Bundesliga allemande a signalé un taux de vaccination complet de 94% en octobre, et ce chiffre devrait avoir augmenté depuis lors.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.