La police turque utilise des gaz lacrymogènes pour disperser le défilé interdit de la fierté à Istanbul

Le bureau du gouverneur d’Istanbul avait refusé d’accorder une autorisation pour le défilé, qui a lieu depuis 2003 mais interdit depuis sept ans. Malgré cela, des centaines de personnes, dont beaucoup agitant des drapeaux arc-en-ciel, ont défilé samedi dans le quartier historique de Beyoglu, jouant au chat et à la souris dans les ruelles avec des bataillons de policiers qui tentaient de les empêcher de se rassembler sur l’avenue Istiklal, plaque tournante du shopping et le tourisme.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments