Skip to content

La police publie son propre selfie d’arrestation smiley alors qu’elle attrape un voyou recherché qui les a provoqué sur Facebook alors qu’il était en fuite

  • Homme recherché, Andrew Fox, 32 ans, a provoqué la police en ligne avec des selfies et des memes
  • Il a posté un selfie mettant son majeur devant une voiture de police alors qu'il était en fuite
  • Il a même posté des memes dans la section commentaires de son propre appel en ligne.
  • Les officiers ont posé pour un selfie avec lui après son arrestation à Kettering, East Midlands

La police a mis le dos à un homme recherché qui les raillait en ligne en affichant son propre selfie après son arrestation.

Andrew Fox, 32 ans, a mis un selfie sur Facebook en mettant son majeur dans une voiture de police alors qu'il était en fuite.

Le fugitif a publié la photo en ligne de lui en souriant pour la caméra, accompagné de la légende: "Bonjour, monsieur l'officier."

La police publie son propre selfie d’arrestation souriante alors qu’elle attrape un voyou recherché qui les a provoqués sur Facebook

La police a mis le dos à un homme recherché qui les raillait en ligne en affichant son propre selfie au moment de son arrestation. Andrew Fox, 32 ans, est photographié ci-dessus avec deux policiers avec des émoticônes au visage souriant

Mais les postes se sont retournés contre lui après que des policiers l’aient rattrapé cette semaine à Kettering, dans l’East Midlands.

La police du Northamptonshire a tweeté son propre selfie avec des émoticônes au visage souriant lors de son arrestation mercredi à Fox.

La police publie son propre selfie d’arrestation souriante alors qu’elle attrape un voyou recherché qui les a provoqués sur Facebook

M. Fox a publié une photo de lui-même sur Facebook, le montrant en train de passer son majeur devant une voiture de police après la délivrance d'un mandat d'arrêt contre lui.

La police publie son propre selfie d’arrestation souriante alors qu’elle attrape un voyou recherché qui les a provoqués sur Facebook

Il a mis en ligne le cliché effronté en ligne avec la légende: "Bonjour, monsieur l'officier" (ci-dessus)

Kettering ProActive Cops a écrit: «Ainsi, le« fugitif »qui se moque de nos collègues ne se moquer de plus.

«Vous êtes dans les menottes mon garçon, et en garde à vue, après nous avoir rencontrés aujourd'hui. On pourrait suggérer qu'il ne faut pas trop sourire.

Fox, de Northampton, a été reconnu coupable de voies de fait et a été emprisonné mais libéré plus tôt que prévu.

La force a lancé un appel à le retrouver le 6 juillet, après qu'il ait enfreint les conditions de sa libération et que la police a provoqué la raillerie de Fox lors de sa fuite avec une série de publications sur Facebook.

Le 20 juillet, il a posé devant une voiture de police vide en souriant tout en faisant un geste blessant.

Il a également publié un certain nombre de mèmes dans la section commentaires d'un article de la police sur Facebook appelant à l'aide pour l'attraper.

Les messages, qui comprenaient une image avec les mots «peek-a-boo», ont depuis été supprimés.

En écrivant sur Facebook, Fox se plaignait également de ne pas vivre assez près du bureau de probation, ce qui le rendait difficile pour lui d'assister aux réunions.

Fox avait déjà été reconnu coupable d’avoir attaqué un ancien combattant de 84 ans dans son jardin en raison d’une dispute au sujet d’une télévision.

Un porte-parole de la police a déclaré plus tôt cette semaine: «Andrew Fox a des antécédents criminels importants et doit être rappelé en prison pour ne pas avoir respecté les conditions imposées pour une condamnation pour agression.

«Plutôt que de passer son temps à publier sur les réseaux sociaux, nous lui conseillons de se rendre.

"Sinon, nos officiers ont hâte de le rattraper, après quoi il aura tout le temps derrière les barreaux pour réévaluer sa situation et les choix qu'il a faits."

La police publie son propre selfie d’arrestation souriante alors qu’elle attrape un voyou recherché qui les a provoqués sur Facebook

Fox, sur la photo ci-dessus, a également publié un certain nombre de mèmes dans la section commentaires d'un message publié par la police sur Facebook, appelant à l'aide pour le rattraper. Les messages, qui comprenaient une image avec les mots 'peek-a-boo', ont depuis été supprimés

Publicité

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *