Skip to content

M. Gupta a déclaré que les 25 suspects avaient fourni de l’alcool contaminé aux restaurants en bordure de route d’où il était vendu aux voyageurs et aux villageois.

Le communiqué du gouvernement a déclaré que les décès étaient dus à de l’alcool «faux» et une répression de la fabrication illégale d’alcool dans l’État a été ordonnée.

Les décès dus à de l’alcool brassé illégalement sont courants en Inde, où les pauvres ne peuvent pas se permettre d’acheter des marques sous licence dans des magasins gérés par le gouvernement. Les alcools illicites sont bon marché et souvent enrichis de méthanol pour augmenter la puissance.

En 2019, au moins 133 personnes sont mortes après avoir bu de l’alcool contaminé lors de deux incidents distincts dans l’État de l’Assam, au nord-est de l’Inde.

Les victimes étaient pour la plupart des travailleurs des plantations de thé. Cette même année, 80 autres personnes sont mortes des suites de l’alcool contaminé dans le nord de l’État de l’Uttar Pradesh.