La police grecque fait exploser des manifestants anti-vaccins avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes devant le parlement à Athènes (VIDEOS)

Une foule de plus de 3 500 manifestants s’est rassemblée mercredi sur la place Syntagma, devant le Parlement hellénique à Athènes. Après avoir été invités à partir, certains des manifestants ont lancé des bouteilles et d’autres projectiles sur des policiers, a rapporté le média grec Kathimerini.

La police a riposté avec des gaz lacrymogènes, des grenades éclair et un canon à eau monté sur camion. Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux ont capturé la répression.

Certains des manifestants portaient des vêtements religieux et tenaient des icônes, tandis que d’autres agitaient des drapeaux et distribuaient des tracts aux mouvements politiques de droite, selon un autre rapport de Kathimerini. Des affrontements ont également été signalés à l’extérieur de l’Université d’Athènes et dans la ville de Thessalonique, dans le nord du pays.

Des manifestations similaires ont éclaté la semaine dernière après que le gouvernement grec a ordonné la vaccination obligatoire contre Covid des travailleurs de la santé et du personnel des maisons de soins infirmiers. Ceux qui refusent les jabs peuvent voir leur salaire retenu, et le gouvernement n’a pas exclu d’étendre l’exigence à d’autres travailleurs à l’automne.

La Grèce n’est pas le seul pays à exiger qu’une partie de sa population se fasse vacciner contre le coronavirus. La France et l’Italie ont toutes deux introduit la vaccination obligatoire pour les travailleurs de la santé, tandis que le Royaume-Uni exigera bientôt des citoyens qu’ils présentent une preuve de vaccination pour entrer dans les boîtes de nuit et autres espaces sociaux surpeuplés.

Alors que des policiers dispersaient la foule sur la place Syntagma, l’Organisation nationale de santé publique de Grèce a annoncé que 2 972 nouveaux cas de Covid-19 avaient été enregistrés au cours des 24 heures précédentes, ainsi que trois décès. Les cas quotidiens ont considérablement augmenté en Grèce depuis début juin, alors que la plupart des jours en ont vu moins de 500. Les décès ce mois-ci, quant à eux, sont à leur plus bas niveau depuis l’année dernière.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments