Skip to content
La police géorgienne arrête le chef de l’opposition Nika Melia après avoir pris d’assaut le siège

La police géorgienne a pris d’assaut le siège du principal parti d’opposition aux premières heures de mardi pour arrêter son président, Nika Melia.

Des images montrent des officiers escaladant une échelle pour entrer dans le quartier général du Mouvement national uni (UNM) depuis le toit.

Peu de temps après, ils ont pulvérisé des gaz lacrymogènes et ont pénétré de force dans une pièce qui avait été barricadée par Melia et ses partisans.

Alors que les officiers emmenaient Melia, il a appelé au calme parmi ses partisans.

Un tribunal de Tbilissi a décidé la semaine dernière de placer Melia, accusée d’avoir organisé des «violences de masse» lors de manifestations anti-gouvernementales en 2019, en détention provisoire.